Home Lifestyle Le courage de Julie, grande brûlée, star des réseaux sociaux

Le courage de Julie, grande brûlée, star des réseaux sociaux

Instagram
En 2013, Julie se rend au Carnaval déguisée en mouton. Alors qu'elle fume une cigarette en cachette, son costume prend feu. S'en suivront de graves brûlures qui lui laisseront de larges cicatrices partout sur le corps. 

Sous ses airs de Serena Van Der Woodsen, Julie cache une lourde histoire. Elle avait 16 ans quand elle a été transportée à l'hôpital des grands brûlés. Hier soir, l'émission Sept à Huit est revenue sur son histoire et son incroyable courage. C'est le portrait du jour. 

"C'est monté d'un coup"

En rentrant du carnaval, toujours emmitouflée dans son déguisement de mouton, Julie s'arrête un peu avant chez elle pour fumer une cigarette avec une amie. "En cachette, parce que j'avais 16 ans et que mes parents ne le savaient pas" explique-t-elle. D'un coup, son costume prend feu et c'est le drame. "C'est parti de ma jambe droite et en quelques secondes, tout mon corps a pris feu". Elle va alors être plongée dans le coma pendant près de quatre mois. 

Les médecins m'ont fait des greffes de peau pour éviter que je souffre. La douleur était très intense.

"Quand je me suis réveillée du coma, je pesais 33 kilos. Je ne tenais plus debout". Les chirurgiens sont unanimes, malgré sa passion pour le sport, Julie ne pourra plus en faire pendant plusieurs années. Mais elle est bien décidée à reprendre sa routine sportive. Et alors qu'elle ne sait toujours pas marcher, elle fait des poiriers dans les couloirs de l'hôpital. 

J'ai commencé à comprendre que je n'avais pas le choix, que je devais avancer. Ma famille m'a beaucoup soutenue. Il fallait que je continue de vivre, que je continue de me battre. 

Instagram salvateur

Peu de temps après son accident, elle a ouvert un compte Instagram sur lequel elle poste des photos, raconte son histoire. "Beaucoup de gens me suivaient et me posaient des questions. Je me suis dit que ça pouvait être ma compensation à moi d'inspirer les autres". Instagram l'aide à s'accepter, à réapprendre à aimer son corps. Aujourd'hui, elle comptabilise près de 75.000 abonnés. Julie partage au quotidien son entraînement sportif, sa reprise en main de la vie qui ne lui a pourtant pas fait de cadeau. Son courage et sa force de caractère incroyable sont une source inspiration qui nous montre qu'il ne faut jamais abandonner. 

 

De 2012 à 2017. Un accident entre temps, un bouleversement dans ma vie physique certes mais surtout mental. La jolie jeune fille que vous voyez en haut à gauche à 16ans, est sûre d'elle, sûre de plaire, croque la vie à pleine dents, à la moquerie facile vis à vis d'autres personnes, des personnes différentes. Celle que vous voyez juste à droite, déguisée en mouton, a passé cette journée du 12 Février 2013 le sourire aux lèvres sans se douter qu'elle se finirait par un terrible drame qui changerait toute sa vie. Celle que vous voyez en bas à gauche, a longuement hésité à poster cette première photo d'elle sur Facebook après son accident, les cheveux courts, si peu confiante à propos d'elle et son avenir, elle se demande comment elle va pouvoir rire, séduire et aimer la vie à nouveau. Et enfin, il y a celle que vous voyez en bas à droite, celle que vous connaissez tous. La Julie d'aujourd'hui; qui a vécu toutes ses choses mais qui est là, plus heureuse que jamais. Qui aime la vie même si elle n'est plus autant insouciante. Celle qui partage avec vous chaque jour toute cette longue histoire. Celle qui aime ce qu'elle est devenue #douzefevrier #littlephenix #teamshape

Une publication partagée par Julie (@douzefevrier) le

 

Une publication partagée par Julie (@douzefevrier) le

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.