Home Lifestyle Job Les 5 jobs manuels pour lesquels vous serez engagé.e illico

Les 5 jobs manuels pour lesquels vous serez engagé.e illico

Two florists working together preparing a bouquet of flowers to be put on display in their shop.
Ces métiers techniques et manuels sont en recherche de nouveaux candidats. Si vous souhaitez changer de carrière, pourquoi pas l’un de ceux-ci?

On entend de plus en plus de gens quitter leur écran d’ordinateur pour mettre leur main dans la terre ou le cambouis. Ces juristes, médecins, ingénieurs… osent enfin faire ce qu’ils aiment vraiment et raccrochent la blouse pour devenir fleuristes ou carreleurs. Vous avez suivi une formation technique? Formidable! Et si ce n’est pas le cas, il n’est jamais trop tard.

Des métiers en pénurie

Le chômage, en Belgique, est de 5,1%. Pourtant la plupart des jobs techniques sont en pénurie. Au point que certaines entreprises sont contraintes de recruter à l’étranger. L’ONEM a publié une liste de ces métiers. Parmi eux:

  • Les métiers de la construction (notamment vitrier, marbrier, parqueteur…)
  • Cuisinier/cuisinière
  • Électricien
  • Mécanicien
  • Infirmier/infirmière
  • Pâtissier/pâtissière, boulanger/boulangère…

Vous trouverez d’autres professions sur cette liste.

Un métier manuel par choix, enfin!

En grande majorité, on se tourne vers une formation technique quand on échoue dans l’enseignement général. Et cette relégation est souvent vécue négativement. Pire, parfois, les jeunes passionnés taisent leurs envies pour ne pas avoir l’air « plus cons » que leurs potes.

Pour que ça change, l’ASBL WorldSkills Belgium a décidé de valoriser les professions techniques. Elle organise un concours des métiers tous les deux ans et de plus en plus de jeunes s’y inscrivent, ce qui indique un changement des mentalités. Les vainqueurs se mesurent ensuite lors d’un championnat européen. L’ASBL espère que cela permettra de redorer le blason des métiers manuels:

Pénibles, mal payés, peu valorisés: les métiers manuels ont mauvaise presse chez nous. Trop de gens croient encore qu’il faut avoir fait des études pour réussir socialement. Finissons-en avec ces préjugés.

La formation est-elle à la hauteur?

On est d’accord pour dire qu’on est tous différents, mais on devrait pourtant tous être formés de la même façon? Paradoxal! Il existe des multitudes de filières pour se former aux métiers techniques: dès l’école secondaire, dans le supérieur technique, dans les centres de formation en alternance, grâce aux contrats d’apprentissage…

Il faut cesser de croire que parce qu’on ne réussit pas dans l’enseignement général, on ne pourra pas un jour exceller dans une autre discipline. Changer les mentalités par rapport à ces métiers, c’est tout bénef’ pour l’image de soi des personnes qui les exercent et pour leurs clients qui auront affaire à de vrais passionnés!

Plus d’inspiration pour s’éloigner de la voie professionnelle « classique »:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.