Home Lifestyle Job Avoir un crush sur un·e collègue boosterait votre productivité

Avoir un crush sur un·e collègue boosterait votre productivité

Close up of a young woman using a laptop for teleconferencing at home

À force de partager vos pauses café et de discuter pendant de longues heures sur Zoom, vous craquez sur votre collègue? Et mieux encore, c’est réciproque? Ce crush, loin d’être un problème (si vous réglez les choses dans les règles de l’art avec votre DRH) peut booster votre motivation au travail et décupler votre productivité. On vous explique comment et pourquoi!

“Il ne faut pas mélanger amour et travail”. On a déjà toutes entendu ce conseil quand on avouait, à demi-mot, craquer pour le beau sourire de Xavier de la compta ou les yeux rieurs de Vic du service informatique. Les idylles de bureau sont souvent pointées du doigt comme inappropriées ou sources d’emmerdes. Et pourtant! Une relation avec un·e collègue peut se révéler très positive, pour vous et votre employeur. Comment? En augmentant votre productivité.

Lire aussi: Coucher ou sortir un collègue: que dit la loi?

Plaisir de travailler

Lorsque vous flirtez avec un·e collègue, vous abordez votre journée de boulot de manière beaucoup plus optimiste. En vous levant le matin, vous n’avez qu’une hâte: aller travailler. Vous passez un peu plus de temps dans la salle de bains et glissez rouge à lèvres et chewing-gum dans votre sac à main. Vous laissez au placard vos chaussettes dépareillées et sous-vêtements troués, et ne zappez plus l’étape brushing avant de sortir. Bref, vous vous pimpez pour votre crush, et ça vous fait du bien au moral avant même de le·la croiser.

Coup de boost et d’amour

Si vous tombez amoureux·se d’un·e collègue, vous vous investissez naturellement beaucoup plus dans votre travail et vous êtes plus productif·ve. Votre crush vous donne une raison supplémentaire de vous donner corps et âme pour votre boulot, au moins pendant la première année de votre relation. Vous prenez aussi plus de plaisir à bosser, car vous êtes en contact avec l’être aimé. Entre deux meetings, il vous glisse un compliment ou un sourire complice, et ça a le don de mettre du peps dans votre journée!

Amour, Covid-19 et télétravail

Contre toute attente, les flirts (et grandes histoires d’amour) entre collègues n’ont pas diminué avec la crise sanitaire. C’est même le phénomène contraire qui s’est produit: les amourettes de bureau sont florissantes! Aux États-Unis, la Society for Human Resource Management (SHRM), montre une augmentation de 7 % des relations intimes en entreprise. Un quart des salariés américains ayant participé à l’étude ont indiqué qu’ils avaient entamé ou poursuivi une liaison amoureuse avec un·e collègue en 2020. Et ça n’est pas surprenant, car le télétravail a brouillé les frontières entre le privé et le professionnel: à travers nos caméras et à coup de réunions Zoom, on s’est dévoilés dans notre espace de vie, plutôt de l’ordre du privé avant que le homeworking devienne la norme. Et de la même façon, on a appris à mieux connaître nos collègues, à prendre plus souvent de leurs nouvelles. Pour Alex Alonso, du SHRM, le stress et la solitude provoqués par le confinement ont poussé les gens à chercher (et trouver, dans certains cas) du réconfort dans leur entourage professionnel. Une belle façon de rencontrer l’âme sœur en ces temps confinés. Alors ouvrez l’œil!

Source: Slate.

Lire aussi: