Home Lifestyle Déco Je veux acheter/louer un bien: à quoi dois-je faire attention?

Je veux acheter/louer un bien: à quoi dois-je faire attention?

Vous êtes sur le point d’acheter votre premier bien ou de louer un petit nid ? Pour vous aider dans ce cap ô combien excitant, nous avons interrogé Romy Schreiber, agent et expert immobilier, sur les critères auxquels être attentifs.

Vérifier le montant des charges

Cela vaut surtout pour les locations. Renseignez-vous auprès du propriétaire ou des anciens locataires, pour savoir à combien s’élèvent les charges pour l’eau, le chauffage, l’électricité. Quant au prix du loyer ou du bien en question, prenez aussi le temps de le comparer à celui des autres biens dans le quartier.

Sonner chez les voisins

N’hésitez pas à sonner chez les voisins pour vous renseigner sur l’ambiance du quartier ou de l’immeuble. Demandez-leur aussi s’il n’y a pas trop de bruits dans les environs et si possible, renseignez-vous sur la raison pour laquelle les actuels locataires s’en vont / le propriétaire actuel vend son bien.

Vérifier les fissures dans le mur

Que ce soit en vente et en location, vérifiez qu’il n’y ait pas de fissures dans le mur.

Vérifier la durée du bail

Il existe des contrats de bail de 9 ans, qui imposent d’habiter au minimum 3 ans dans le même bien. Si vous partez avant ces trois ans, vous devrez payer une indemnité au propriétaire. Si vous n’êtes pas certaine de rester 3 ans, veillez à signer un contrat de bail de 1 an, renouvelable. En général, cette option arrange tant le propriétaire que le locataire.

Vérifier les châssis

Pour voir s’il s’agit bien de double vitrage, auquel cas votre consommation d’énergie sera moins importante.  Généralement, ça se voit à l’œil nu mais vous pouvez également regarder la date inscrite à l’intérieur des châssis. Si la date est assez récente (moins de 10 ans), il s’agit probablement du double vitrage.

Vérifier le revenu cadastral

En Wallonie, si le revenu cadastral net du bien est inférieur à 745 € par an, les acquéreurs ont droit à 6 % de réduction sur les droits d’enregistrement (chez le notaire), dans le cas où il s’agit de leur premier bien. Une seule condition : rester domicilier 3 ans dans le bien. Si le revenu cadastral est supérieur à 745 €, alors, il faut compter 12,5 % de réduction sur les droits d’enregistrement, peu importe qu’il s’agisse d’un premier achat. Sur le site notaire.be, vous pouvez vérifier le revenu cadastral du bien en indiquant son prix d’achat. La plateforme calcule également les frais d’enregistrement et de notaire.

Vérifier qu’il n’y ait pas d’humidité dans les murs

Surtout s’il s’agit d’un rez-de-chaussée ou d’une cave aménagée. Généralement, pour voir s’il y a de l’humidité, il faut regarder le bas des murs et vérifier que la peinture ne s’effrite pas. Si c’est le cas, fuyez! Pour être sûre de votre coup, vous pouvez également faire venir un expert ou une personne qui s’y connaît dans le bâtiment.

Vérifier que l’électricité soit conforme

Si elle est non conforme, vous aurez une dizaine de mois à partir de l’acte pour la mettre en conformité. Et ce à vos propres frais, si vous achetez le bien. Le propriétaire actuel doit donc vous fournir le document prouvant la conformité de l’électricité. C’est d’ailleurs une obligation.

Vérifier le certificat PEB

Il s’agit d’une note — de A à G — évaluant les performances énergétiques du bâtiment. Plus la note est basse (se rapproche de G), plus les performances énergétiques sont mauvaises et plus votre bien sera mal isolé. Cela dit, Romy Schreiber, expert immobilier, prévient que cette note est assez approximative et qu’il ne faut pas toujours s’y fier.

Regarder l’orientation du soleil

Si le soleil tape sur vos fenêtres dans l’après-midi, votre pièce chauffera plus vite. Les pièces de vie doivent donc idéalement se situer à l’ouest. Idem pour la terrasse ou le jardin!

Vérifier les charges du syndicat

Demandez à recevoir les trois assemblées générales des trois dernières années pour vous renseigner sur le budget, les dépenses à payer chaque année, etc. Plus le bâtiment est ancien, plus les charges à prévoir seront élevées. Demandez également au syndicat ou à la copropriété de vous alerter sur l’état de la toiture, de la chaudière, sur l’étanchéité des balcons… S’il s’agit d’un grand immeuble, avec ascenseur et concierge, les charges mensuelles seront également plus élevées: c’est un critère à prendre en compte.

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.