Home Lifestyle HELP: comment je combats le mal du pays si je suis expat?

HELP: comment je combats le mal du pays si je suis expat?

Giphy
Vivre à l’étranger est bien souvent vu comme une expérience hors du commun, porteuse de joie et de rencontres qui illuminent la vie. Seulement voilà, parfois, la vie à l’étranger n’a rien à voir avec ce que l’on nous balance sur Insta et Facebook.

Solitude et éloignement, ça fait mal!

Jeune française expatriée depuis peu en Belgique, il est vrai qu’il m’arrive certaines fois de ressentir ce sentiment de solitude face à une culture nouvelle et totalement inconnue. Que l’on soit en couple, célibataire, que l’on soit partie pour le boulot, l’envie de voyager ou par amour, se retrouver dans un pays inconnu est à la fois grisant et terrifiant!

Sur Insta et Facebook, les problèmes n’existent pas. Les paysages époustoufflants prennent le pas sur le manque de sa famille, de ses amis et de son train train quotidien restés à la maison.

Une photo publiée par @alienchrisblog le

4 commandements pour garder le sourire

Même si le fait de partir loin et de tout quitter permet d’enrichir son curriculum vitae personnel et de gagner en expérience niveau débrouille, la vie sur place n’est pas toujours uniquement faite de plage de sable fin et de bouffe aux couleurs exotiques. Pour combattre ce sentiment d’éloignement, et ne pas finir en larme en regardant des photos de famille, je vous file quelques tuyaux pour garder le sourire en toute circonstance.

  • Skype, votre nouveau meilleur ami

Que vous soyez au Canada, au fin fond du Vietnam ou dans un pays limitrophe, choper une connection Internet ne relève plus du domaine de l’impossible. Profitez d’une heure dans un café au wifi gratuit pour allumer Skype et discuter avec votre famille et vos amis.

Cette petite bulle de joie vous fera oublier, l’espace d’un instant, que vous êtes loin de ceux qui vous ont vue grandir.

  • Vous êtes française, alors restez-le!

Quelle que soit votre nationalité, ne changez pas pour essayer de vous fondre dans la masse. Apprenez la langue du pays dans lequel vous résidez et intégrez-vous. Mais n’oubliez jamais que ce qui vous fait vraiment vibrer, c’est la bonne baguette de pain chaude de chez le boulanger.

  • Se refaire une petite routine

Le plus important, c’est de commencer sa journée en ayant un but. Déambuler dans les rues pour faire du shopping, ça va 5 minutes. Pour ne jamais avoir un sentiment de solitude qui déborde, organisez vos journées: déjeuner avec des collègues le midi, cours de boxe thaï avant le dîner et séance de cinéma en solo. Qui a dit que d’être seule devait forcément être monotone?

  • Discuter avec d’autres expats

Quand on est loin des siens, ça fait un bien fou d’en parler. Histoire de ne pas exploser comme une cocotte sous pression au bout de 4 mois, confiez-vous! Les réseaux sociaux débordent de groupes de discussions entre expats pour parler petits bobos et mini tracas. Vous verrez, tout ira pour le mieux.

Et si vraiment, ça ne va pas?

Quoi qu’il en soit, partir à l’étranger doit toujours être une expérience positive qui vous rend heureuse. Avoir le blues le temps d’une soirée est tout à fait normal. Mais si vous ne vous sentez vraiment pas à votre place, rentrez!

Rentrer au bercail n’est pas un échec et ne vous rendra pas moins cool. Parce que tout lâcher pour s’exiler demande beaucoup de courage, vous serez à jamais celle qui l’a fait. Et rien que pour ça, vous pouvez être fière de vous!

Plus de trucs et astuces pour les voyages:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.