https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/
Home Lifestyle JO 2020: la gymnaste Simone Biles se retire du concours pour préserver...

JO 2020: la gymnaste Simone Biles se retire du concours pour préserver sa santé mentale

©Getty

Alors que les JO 2020 battent leur plein à Tokyo, la gymnaste américaine Simone Biles a décidé de non seulement abandonner le concours par équipes, mais également le concours général individuel, afin de préserver sa santé mentale et son bien-être, quitte à renoncer à la médaille olympique.

“Après une évaluation médicale approfondie, Simone Biles a décidé de déclarer forfait pour la finale individuelle du concours général pour se concentrer sur sa santé mentale”, a rapporté un communiqué signé par la fédération américaine de gymnastique.

Elle poursuivra son évaluation quotidienne pour déterminer sa participation, ou non, aux finales individuelles par agrès la semaine prochaine.”

La jeune femme de 24 ans a déclaré devoir “faire face à ses démons” lors de cette compétition. Elle explique également ne plus avoir la confiance en elle dont elle pouvait jouir auparavant. “Nous apportons notre soutien inconditionnel et saluons son courage de mettre son bien-être en priorité. Son courage montre, une fois encore, pourquoi elle est un modèle pour beaucoup” a déclaré la USA Gymnastics.

Une pression permanente

“Il faut savoir que Simone Biles, c’est la gymnaste favorite de toutes et tous depuis des années, nous explique Florence Lestienne, présentatrice et spécialiste de la gymnastique en Belgique. “Déjà lors de la pandémie, elle avait évoqué la difficulté que cela représentait de voir le concours être reporté. On ne se rend pas compte mais une année de plus sur le corps d’une gymnaste, c’est énorme. Cette jeune femme réalise des prouesses, elle exécute des figures que personne n’a réalisé avant. Des figures qui exigent que l’on soit à 100% lorsqu’on s’y frotte. Et Simone Biles ne se sentait pas apte à remplir ces éléments.”

Le retrait de la jeune femme du concours par équipes n’est pas anodin. Preuve en est les nombreux·ses sportifs·ves qui sont également passés par là avant elle. “Comme dans d’autres sports, si on n’est pas bien mentalement, on peut avoir des blocages. En gymnastique, je pense notamment à la perte d’orientation dans les airs, lors de figures, qui, comme tout autre blocage, peut engendrer des blessures, voire la mort. C’est dangereux. Et c’est en ça qu’il s’agit de la meilleure décision pour elle”, nous confie Florence Lestienne. Suite à son annonce, Simone Biles a d’ailleurs reçu énormément de soutien. “Championne un jour, championne toujours”, a déclaré la boxeuse Manny Pacquiao sur Twitter. De son côté, Mikaela Shiffrin, la championne olympique de ski alpin, a encouragé la gymnaste à “continuer à arborer son sourire car il est indéniablement doré. Toujours.”

Juste un petit rappel: les athlètes olympiques sont humains et ils font de leur mieux. C’est VRAIMENT difficile d’être au top au bon moment et de mener sa routine quotidienne sous une telle pression. Vraiment dur”,

a déclaré la gymnaste olympique Aly Raisman. ” J’ai vraiment l’impression d’avoir le poids du monde sur mes épaules à certains moments. Je sais que je m’en débarrasse et que je fais comme si la pression ne m’affectait pas, mais bon sang, parfois, c’est dur” a expliqué sur Instagram Simone Biles, montrant au monde à quel point les JO peuvent constituer un moment douloureux pour beaucoup de compétiteurs·trices. “Ce que l’on peut tout de même souligner aujourd’hui, c’est l’évolution des mentalités”, souligne Florence Lestienne. “Il y a quelques années de ça, les réactions des coachs sportifs, ou même du public, n’auraient pas été aussi bienveillantes qu’elles le sont aujourd’hui.”

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Simone Biles (@simonebiles)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Lire aussi: