Home Lifestyle Faut qu'on parle FAUT QU’ON PARLE: une appli pour noter les gens a été créée

FAUT QU’ON PARLE: une appli pour noter les gens a été créée

L’application Credo permet à ses utilisateurs de noter les interactions qu’ils ont eues avec d’autres personnes, un peu comme dans un épisode de la série « Black Mirror ». Evidemment, ces notes peuvent être anonymes. On voit déjà venir les dérives, le body-shaming ou encore le cyber-harcèlement que l’appli pourrait entrainer.

Si Tinder ou les autres applications de rencontre permettaient déjà de juger les personnes selon leur apparence physique et leurs goûts, entre autres, Credo va encore plus loin en proposant à ses utilisateurs de donner une note aux personnes. Cette note détermine la qualité d’une interaction et est un indice de votre fiabilité et crédibilité. Le score maximum, parce que oui, il y en a un, est 360, comme le nom de la start-up qui a créé l’application Credo360.

Si ce concept un peu pourri vous dit quelque chose, c’est parce qu’il a été exploité dans « Chute libre », le premier épisode de la saison 3 de « Black Mirror ». On y voyait l’héroïne évoluer dans ce monde hyper artificiel où chaque interaction était notée par des étoiles, la note maximum étant 5 étoiles. Cette note faisait donc augmenter ou diminuer la moyenne sur 10. Plus les personnes se rapprochaient de 10/10, plus leur vie était idyllique. Ils pouvaient côtoyer le gratin et aussi acheter la maison de leur rêve. Ils s’obstinaient donc à conserver une bonne moyenne. Par exemple, certaines soirées étaient interdites aux personnes qui avaient une note inférieure à 8.

Dans cette application, on n’en est pas là, mais elle est la porte ouverte à toutes les dérives.

Des notes anonymes

On se demande ce qui a bien pu passer par la tête des créateurs de cette abomination. Les notes attribués aux gens seront anonymes. Elles pourraient clairement inciter des tas d’horreurs comme le body-shaming et le cyber-harcèlement.

On imagine que les personnes frustrées, immatures ou à qui il manque quelques neurones vont s’en donner à coeur joie.

Le créateur de « Credo », Irakliy Khaburzaniya, a expliqué le concept de son appli sur le site Blogging Medium et se défend d’avoir créé un double de celle qu’on peut voir dans « Black Mirror ».

Noter une interaction avec son employé

Credo permettra de noter une interaction d’affaires, ou encore entre employeur et employé. Elle permettra de noter aussi l’intensité de cette interaction. Celle d’un employeur et son employé a un impact plus important que celle avec une personne à qui on a affaire qu’une seule fois. Selon le créateur, le fait que les notes soient anonymes « encourage l’honnêteté, et les gens réfléchissent davantage en tant qu’individu et moins en tant que masse. » Mouais…

Pour rappel, Ask.fm, qui permettait aux utilisateurs de poser des questions anonymement et dire ce qu’ils pensaient de chaque personne qui s’y était inscrite a eu des effets dévastateurs chez les ados. Leur confiance en eux était sérieusement mise à mal par des remarques négatives qui se transformaient parfois en harcèlement et acharnement sur une personne. Plusieurs ados se sont suicidés suite à leur passage sur ce site en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en Irlande. En 2014, chez nous, une ado de 14 ans s’était pendue à la balançoire de son jardin.

On espère que cette appli sera utilisée intelligemment, ou pas du tout utilisée en fait…

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.