Home Lifestyle Faut qu'on parle FAUT QU’ON PARLE: le mansplaining ou quand les mecs veulent t’apprendre la...

FAUT QU’ON PARLE: le mansplaining ou quand les mecs veulent t’apprendre la vie

On est à table, on parle de choses et d’autres, tout va bien. Soudain, Jean-Luc lève le ton et annonce,  "moi, je sais ce que veulent les femmes, toi tu ne peux pas comprendre". Et un verre de vin à la gueule de Jean-Luc, un. À bas le mansplaining. Faut qu’on parle…

Un concept bien ancré

Le mansplaining existe depuis toujours. Et comme d’autres trucs bien pourris qui ont traversé les époques, le concept n’a pas l’air de vouloir s’arrêter. Le principe ? C’est une attitude condescendante qu’ont certains hommes qui pensent mieux connaître/comprendre un sujet concernant les femmes, que les femmes elles-mêmes…

De tout temps, les hommes ont parlé à notre place. Il n’y a pas si longtemps, nous n’avions pas le droit de vote et c’est ces messieurs qui prenaient toutes les décisions. Alors oui, les temps ont changé certes, mais cette manie qu’ont les hommes de croire que leur parole a plus de valeur que la nôtre est juste insupportable.

oki

Et oui, même Pocahontas est victime de mansplaining.

Un terme récent

Le mot mansplaining est issu de la contraction "man" (homme) et "(to) explain" (expliquer). Ce terme est apparu il y a neuf ans ans, après la publication de l’article de Rebecca Solnit "Men Explain Things to Me". Elle y raconte la fois où un type, dans une soirée, a eu envers elle un comportement clairement paternaliste. Il lui conseillait de lire un livre pour mieux comprendre son sujet… Le truc, c’est que c’est elle-même qui avait écrit ce livre. Et boum, cassé bébé.

Donner son point de vue mais pas n’importe comment

Vous voyez ce cousin qui vous explique que non ce n’est pas sexiste de siffler une fille dans la rue, et qu’on ne devrait pas en faire tout une histoire. Ou ce pauvre mec qui crie haut et fort que bon, au lieu d’avorter, les filles devraient plus se protéger. Ou encore ce type qui raconte que les féministes ne sont pas si féministes que ça, car ceci ou si cela, et bla et bla et bla. Il est temps qu’on mette les choses au clair: les gars, si c’est pour dire des trucs pareils, vous pouvez juste garder votre bouche fermée et tout ira très bien.

On ne demande pas aux mecs de ne pas participer aux débats (loin de là) mais s’ils pouvaient ne pas venir défoncer nos droits en remettant en cause notre parole, ce serait cool. Votre condescendance à deux francs cinquante, vous pouvez vous la garder.

loli

Crédits : Madmoizelle, Je veux comprendre… le mansplaining

Bref, si vous connaissez des mecs relous qui prennent un malin plaisir à vous répéter "toi tu ne sais pas, moi je sais", expliquez leur gentiment le concept du mansplaining. Par contre, je vous préviens, si ils en rajoutent une couche en disant "non mais tu ne comprends pas le mansplaining, je vais t’expliquer", alors, franchement, il n’y a pas beaucoup d’espoir…

Fort heureusement, il y a plein de gars super cools aussi qui nous soutiennent et font changer les mentalités. Tout n’est pas perdu, c’est même presque gagné. On y croit.

Allé salut!

Auteur: Jehanne Bergé.

Faut qu'on parle aussi de…

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.