Home Lifestyle Couple « Si on est célibataires à 50 ans, on se marie », un couple...

« Si on est célibataires à 50 ans, on se marie », un couple a tenu sa promesse

La belle histoire du jour est digne d’un film. Des amis se sont promis de se marier à 50 ans s’ils étaient seuls tous les deux. Vingt ans plus tard, promesse tenue et mariage heureux sont au programme.

Ron Palmer et Kimberley Dean se sont rencontrés en 1981 lorsqu’ils étaient élèves au lycée. Ils ont eu une relation d’un an qui s’est terminée lorsque Ron a eu son diplôme. Mais les deux amants-amis ont gardé contact tout en menant leur vie chacun de leur côté. Ils se sont même mariés.

Mais en 1998, alors qu’ils vivaient tous les deux un chagrin d’amour, ils décident de se revoir. « J’ai plaisanté en suggérant que nous devrions nous marier si nous étions célibataires à 50 ans, mais c’était juste une blague – nous ne l’avons jamais considéré sérieusement. », a expliqué Kimberley Dean.

Une nouvelle fois, les aléas de la vie les séparent. Jusqu’en 2016. Les tourtereaux se sont revus et ont décidé de se donner une chance, une vraie cette fois. Et ça marche! Quelques mois plus tard, Ron demande la main de Kimberley. En juin 2018, les amoureux se sont dits « oui » scellant leur amour pour toujours.

« C’est presque surréaliste qu’après toutes ces années, nous soyons enfin ensemble, que nous soyons si heureux. Je pense que nos amis et notre famille ont été surpris, mais pas tant que ça non plus quand ils ont appris que nous nous revoyions. Nous avions gardé contact de ce qui se passait dans la vie de l’autre, de la famille aux relations, aux changements d’emploi et à mes enfants. », a expliqué la jeune mariée comblée.

C’était que l’année dernière que je me suis souvenue du pacte pour une raison quelconque. Nous n’étions même pas fiancés à ce moment-là. Nous voulions prendre les choses très lentement, car nous avions tous deux vécu tant de relations passées, nous ne voulions pas nous perdre ».

« Je pense que je parle aussi pour Ron quand je dis que nous avons toujours su qu’il y avait quelque chose entre nous. Nous savions que nous étions censés être ensemble dès la première fois que nous nous sommes rencontrés […] Je pense que nous serons toujours frustrés que nous ne nous soyons pas réunis plus tôt, mais nous pensons tous les deux que c’est comme ça que c’était censé se passer » continue Kimberley.

Un vrai coup du destin!

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.