Home Lifestyle Couple Après le ghosting et le zombieing, le fleabagging s’invite dans notre vie...

Après le ghosting et le zombieing, le fleabagging s’invite dans notre vie amoureuse

Loving Couple Hugging and Embracing Set Isolated on White Background. Happy Young Man and Woman Surprising each other, Spend Time Together. Love, People Relations. Cartoon Flat Vector Illustration

La décennie qui se termine aura apporté pas mal de tendances en “-ing” toutes plutôt déprimantes dans notre vie sentimentale. Dernière en date, le fleabagging, inspiré de la série éponyme, et avec des effets aussi navrants pour les coeurs de beurre.

Pour celles qui n’auraient pas suivi le buzz planètaire qui a entouré la série créée par Phoebe Waller-Bridge, “Fleabag” suit donc les (més)aventures de l’héroïne éponyme, trentenaire gentiment paumée, qui enchaîne les coups d’un soir et les coups de foudre catastrophiques, dont un pour un prêtre en soutane, rien que ça. Il n’en fallait pas plus pour que les millenials s’en emparent et donnent naissance au “fleabagging”, soit une tendance à traiter sa vie amoureuse comme un épisode de la série, et à multiplier les aventures avec des personnes qui ne sont pas faites pour nous, tout en en ayant parfaitement conscience. En anglais dans le texte: not give a fuck.

Une tendance à la hausse

Une tendance qui prend de l’importance, puisqu’ainsi que le souligne Elia Manuzio pour Glamour, le site de rencontres en ligne Plenty of Fish a carrément annoncé le fleabagging comme une des grandes tendances “love” de 2020. Voilà qui promet… Bon à savoir: la manie de se la jouer comme Fleabag dans les relations amoureuses concernerait plus les femmes (63%) que les hommes (38%). Ces Messieurs auraient-ils mieux intégré qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné?

Lire aussi: 

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.