Home Lifestyle Contraception masculine: 3 méthodes géniales qu’on ne connait pas assez

Contraception masculine: 3 méthodes géniales qu’on ne connait pas assez

Et non, on ne parlera pas de vasectomie ni de préservatifs, c'est promis!

Tout pour notre pomme!

C'est vrai que, quand on y pense bien, l'univers a toujours tout fait pour que les femmes soient les seules responsables de leur utérus. Sauf quand elles ne veulent pas qu'un embryon s'installe trop longtemps, bien entendu. Là, certains vilains pas beaux tout oranges préfèrent décider à leur place. Mais on s'égare. Concentrons-nous plutôt simplement sur les petites méthodes contraceptives qui peuvent permettre à deux partenaires hétérosexuels de pouvoir jouer sous la couette sans prendre le risque de se reproduire. Pour les femmes, on n'a plus assez de nos deux mains pour compter toutes les inventions anti-bébé: pilule, anneau vaginal, stérilets en tout genre, patch, implant, etc. Par contre, faites l'expérience autour de vous. Qui pourra citer plus de deux méthodes contraceptives pour les hommes? Et finalement, elles ne sont pas tout à fait valables, étant donné que la vasectomie est du genre radicale, et que la capote est plutôt une protection contre toutes les maladies qui courent les rues.

Et si les mecs s'y mettaient aussi?

Contrairement à ce que la plupart des gens pensent, il existe bel et bien d'autres moyens pour qu'un couple puisse faire des galipettes sans se tracasser de futurs pampers. Ca existe, c'est légal et ce n'est pas dangereux pour la santé. En tout cas, jamais plus que la pilule n'est mauvaise pour les femmes. On vous en retient 3, pour que ces messieurs ne puissent plus nous accuser de "leur faire un bébé dans le dos".

  1. La contraception hormonale

    Nous insistons: non, ce n'est pas dangereux pour la santé de ces messieurs. C'est une méthode validée par l'Organisme Mondial de la Santé, qui s'étudie depuis 30 ans, et qui a été testée sur plus de 1.500 hommes. Dans les faits, c'est une injection d'hormones, une fois par semaine et qui devient efficace au bout de 1 à 3 mois. Ca tombe bien, c'est justement le temps qu'il faut pour dépister le sida. 3 mois de préservatifs, puis on sera bon!

     
  2. Le Vasalgel
    Sorte de légende urbaine depuis des années, le Vasalgel existe vraiment et devrait arriver sur le marché vers 2019, même s'il est prêt à être utilisé sous un autre nom depuis 40 ans… Le concept est très simple: il s'agit d'un gel à injecter dans le canal déférent (celui qui expulse le sperme, donc). Il empêche les canaux qui diffusent les petits soldats de se mêler au canal qui expulse le liquide lors de l'éjaculation. Simple comme bonjour et sans aucun risque pour la santé! Il ne nécessite pas d'intervention chirurgicale et ne comporte pas d'hormone. Le rêve, donc! Et quand monsieur voudra de nouveau produire des petits têtards efficaces, il suffira de refaire une injection pour se débarrasser du gel du bonheur.
     

  3. La valve à spermatozoïdes
    Un interrupteur pour allumer ou éteindre l'option "bébé"? C'est l'invention géniale, comique et efficace de ces dernières années. La toute petite chose de 3gr et 0,18 cm est à placer dans le fameux canal déférent, pour obstruer le passage des spermatozoïdes. C'est donc un système purement mécanique, sans hormones, sans chimie, rien de tout ça. C'est incroyablement parfait et ça sera commercialisé en 2020. Qui passe sa commande?

À lire aussi:

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.