Home Lifestyle Comment trouver un kot en last minute?

Comment trouver un kot en last minute?

Vous rentrez bientôt à l’université et vous n’avez toujours pas de kot? Ne vous stressez pas trop, on vous donne des pistes pour en trouver un rapidos!

Un conseil? Tournez-vous vers le marché privé, car si aucune pénurie n’est constatée par les universités du pays, les kots à bas prix se font assez rares. Pour ça, rendez-vous sur www.kots.be, Brukot.be (pour Bruxelles), kotalouvain.be, etc.

À Bruxelles

L’Université libre de Bruxelles a ouvert deux nouvelles résidences en partenariat avec le privé et dans les environs du pôle santé Erasme. Les résidences universitaires sont malheureusement remplies depuis mai (si vous vouliez y prétendre, il fallait déjà s’inscrire en février…). Mais il reste encore des places dans les résidences privés (les prix sont toutefois un peu plus élevé: comptez un loyer de 400 à 500 euros).

L’Université Saint-Louis, à Bruxelles, ne dispose quant à lui plus que d’une vingtaine de logements sur la centaine disponible: 35 dans deux maisons communautaires mixes et 141 logements dans la résidence Ommegang: les loyers sont compris entre 385 et 625 € par mois.

À Louvain

À l’Université catholique de Louvain, 85 % des 5730 logements ont trouvé preneur, mais il en reste donc encore! Le bon plan, surtout que les prix sont tout doux: comptez 290 € par mois, toutes charges comprises.

À Mons

À l’Université de Mons, les choses risquent d’être compliquées car les deux résidences (l’UMons-Upkkot et la cité de l’Université), sont complètes. Mais, selon Joëlle Tilmant, directrice des affaires étudiantes, il pourrait y avoir de nombreux désistements. Soyez au taquet!

À Liège

À Liège, l’Université gère plus de 350 chambres dans les homes du Sart-Tilman… mais tout est déjà réservé! Il faut donc se tourner vers le privé.

À Namur

À l’Université de Namur, les 500 chambres sont aussi complètes mais Vincent Bourtembourg, responsable du service logements de l’UNamur, a indiqué que les étudiants en médecine devaient encore passer leur examen d’entrée, et pourraient donc se désister s’ils le rataient. Le malheur des uns…

Intéressant aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.