Home Lifestyle Job Comment je m’y prends pour négocier mon premier salaire?

Comment je m’y prends pour négocier mon premier salaire?

Unsplash

Votre diplôme en poche, vous voilà prête pour vous lancer dans la vie active, ou vous avez décidé de changer de job. Mais comment négocier un premier salaire? On vous donne les bases pour un démarrage en force, grâce à W. Dejaeghere, consultant chez SD Worx, un prestataire de services RH, qui nous donne ses conseils.

Assurez-vous de savoir ce que vous valez! Prenez le temps de vous informer et de savoir ce que gagnent les gens qui ont un profil similaire au vôtre. « Il existe des sites sur lesquels vous pouvez consulter le salaire de départ en fonction de votre diplôme. Sachez qu’il existe des différences de salaire en fonction du secteur dans lequel vous travaillerez. De cette manière, vous serez bien informée des salaires conformes au marché et correspondant à votre profil ».

Avant votre entretien d’embauche, vous devez avoir une idée du salaire que vous aimeriez obtenir. Vous pouvez faire savoir – avec tact, bien entendu – qu’une proposition salariale n’est pas tout à fait ce à quoi vous vous attendiez. Entraînez-vous avant votre entretien. Demandez par exemple à un ami de jouer au recruteur et d’essayer de le convaincre avec vos arguments. En tant que novice dans le milieu du travail, vous pourriez avoir un sentiment d’infériorité. Alors tentez de vous distinguer par rapport à vos concurrents: vous avez peut-être fait du bénévolat ou un stage où vous avez acquis une expérience qui peut être utile dans votre future fonction. Cela n’augmentera peut-être pas votre salaire, mais ça pourrait être un atout pour décrocher le poste convoité.

1

Osez demander

L’entretien d’embauche est l’occasion idéale pour poser toutes vos questions par rapport aux politiques salariales de la société. Existe-t-il une politique générale dans l’entreprise? Cela se fait-il par le biais d’un cycle d’évaluation annuelle? L’employeur est-il transparent par rapport à l’évolution au sein de l’entreprise? Les évaluations positives sont-elles un atout pour une augmentation de salaire?

Par exemple, si vous postulez dans une entreprise qui applique des salaires variables avec primes ou bonus, il est primordial de savoir avant de commencer quels sont les critères d’octroi de ces bonus.

2

Regardez plus loin que le salaire brut

Un bon salaire est un package complet et ne concerne pas uniquement votre salaire brut. Il existe également de nombreuses formes de rémunération non financières, appelées prestations extra-légales, qui peuvent compléter cette rémunération. « De nos jours, la plupart des gens ont des avantages, outre leur salaire brut. Comme une assurance groupe (environ 70 % des employés belges en ont une, ndlr), une assurance hospitalisation, une voiture de société, un téléphone, un ordinateur portable, un abonnement à une salle de sport ou des titres-restaurant peuvent faire la différence. Ces avantages extra-légaux sont des éléments à prendre en compte lors de la négociation de votre package salarial. »

3

Abordez la question des congés

Peut-être êtes-vous une passionnée de voyages ou une fan de sport: pourquoi ne pas demander des jours de congé supplémentaires ou un abonnement de fitness? Ou peut-être qu’il y a des opportunités sportives au travail en interne? Toutes des précisions à penser et à demander à l’avance!

Les congés diffèrent d’un employeur à l’autre. Y a-t-il des jours extra-légaux en plus du minimum
légal de 20 jours ? Ce n’est pas le cas de toutes les entreprises malheureusement. Certains employeurs ont une semaine de travail plus longue de 38 ou 40 heures, ce qui entraîne des jours de congé en plus. »

Ceux qui prestent plus d’heures par semaine, ont souvent la possibilité de récupérer ces heures
sous forme de congés supplémentaires.

4

Renseignez-vous sur les formations

« Les formations sont toujours un plus pour un débutant. N’hésitez pas à demander lors d’un entretien si l’entreprise proposent des formations à ses employés. Nous constatons que les employeurs en proposent de plus en plus souvent. Parce qu’en donnant aux employés la possibilité de se former, vous obtenez un personnel plus compétent, mais aussi plus confiant et qui de ce
fait, restera plus longtemps. »

En principe, depuis la loi sur le travail pratique et flexible, votre employeur est obligé de fournir au moins deux jours de formation par employé par an, mais tout le monde ne le sait pas. Si par contre,
il en propose plus, dites-vous que chaque formation est toujours la bienvenue. Un sondage récent montre que 30 % des employés seraient prêts à convertir une partie de leur salaire brut en un budget de formation pour le personnel!

5

Parlez des frais de transports

Même pour les derniers arrivés dans l’entreprise, aujourd’hui, la plupart des salaires comprennent des éléments qui ne sont pas purement financiers. La participation aux frais de transport, la
flexibilité du temps de travail, ou encore la possibilité de travailler de la maison, deviennent monnaie courante dans les packages salariaux. Est-il possible de télétravailler? Si oui, combien de jours par
mois? Y a-t-il des périodes plus chargées que d’autres? Dans les secteurs où la concurrence est
rude, il arrive parfois que des employeurs proposent une rémunération flexible: vous pouvez alors par exemple, prendre plus de congés ou préférer un vélo à la place d’une voiture.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.