https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/
Home Lifestyle C’est quoi un “clitoris capuchonné” et qu’est-ce que ça change?

C’est quoi un “clitoris capuchonné” et qu’est-ce que ça change?

abstract image of a vagina. outer space, planets, moon and stars. snake tempter and plant herbs. printing on fabric and paper. radical femenism. vector

Comme il existe une infinité de morphologies, nos clitoris ont aussi droit à leur singularité. Dans une vidéo, le compte Instagram @Orgasme_et_moi revient sur les différences anatomiques des clitoris et sur ce que ça change, concrètement, dans la vie sexuelle des femmes.

S’il  y a bien un compte à suivre en matière de sexualité, c’est celui d’@orgasme_et_moi, tenu par une certaine Charline, qui parle de la sexualité, toujours sans tabou et dans la bienveillance. En février dernier, Charline publiait une vidéo « tuto » pour lever le voile sur un sujet dont on parle peu et qui a pourtant toute son importance : les différentes formes de clitoris et leur impact sur la vie sexuelle.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Clitoris affleurants vs clitoris capuchonnés

Comme elle l’explique, les pénis sont tous différents et de la même manière, il existe de réelles différences anatomiques au niveau du clitoris, dont peu de personnes sont conscientes. La partie externe du clitoris, soit le gland du clitoris (qui comprend l’essentiel des 8000 terminaisons nerveuses du clitoris) est recouvert d’un capuchon. Ce capuchon ne provoque pas de plaisir à proprement parler, mais a une fonction de protection du gland du clitoris. Lorsqu’une femme est excitée, le gland du clitoris va se gorger de sang (comme un pénis) et le capuchon va donc être repoussé naturellement. En moyenne, la partie du gland qui ressort du capuchon va mesurer 5 mm “au repos”, mais chez certaines personnes, cette partie va mesurer davantage, parce que le capuchon est un peu en retrait. Charline parle alors de « clitoris naturellement décapuchonnés » ou « clitoris affleurants. » À l’inverse, chez d’autres personnes, la partie visible du clitoris, qui ressort du capuchon va mesurer à peine quelques millimètres.

L’impact sexuel des différents clitoris

Charline pointe du doigt une première conséquence naturelle de ces clitoris plus ou moins capuchonnés. Les personnes avec un clitoris affleurant, donc qui ressort davantage du capuchon, ont plus de chances de connaître la masturbation infantile. Certaines fillettes vont découvrir leur clitoris très jeune et la raison est simple : plus il est affleurant, plus il y a de probabilités que le frottement d’un tissu, d’une culotte, d’un coussin, d’une couette entre les jambes puissent provoquer une sensation de plaisir. Les personnes qui ont des clitoris plus enfouis sont moins propices à découvrir le plaisir sexuel enfant. Mais attention : les clitoris enfouis ne sont pas anormaux et fonctionnent tout à fait correctement. La fondatrice de « Orgasme et moi » donne des pistes pour parvenir à le stimuler de la meilleure des manières.  Elle conseille de se masturber à deux mains, et de prendre, avec une main, la chair du capuchon pour la tirer un peu en arrière afin de désenclaver le gland du clitoris. Une fois qu’il est un peu apparent, elle recommande l’utilisation d’un corps gras (salive, lubrifiant…) pour le caresser. Le second conseil ? Utiliser des vibromasseurs, tout simplement, qui sont souvent redoutablement efficaces. Enfin, Charline évoque aussi la solution — plus extrême — de l’opération qui consiste à désenclaver le clitoris.

Et les clitoris hyper sensibles ?

A contrario, les femmes qui ont un clitoris affleurant voire très affleurant peuvent ressentir une sensation de douleur ou de brûlure lors d’une simple caresse de leur partenaire. Pour cela, il est conseillé de procéder par étapes et de commencer par des caresses à travers un tissu (une culotte, un foulard, un drap…). Second conseil ? Utiliser un corps gras comme de l’huile de coco pour protéger le clitoris au moment de la stimulation. À chaque clitoris ses petits kiffs.

À lire aussi: