Home Lifestyle C’est prouvé: les enfants uniques ne sont pas plus narcissiques que les...

C’est prouvé: les enfants uniques ne sont pas plus narcissiques que les autres

Une récente étude allemande tend à démontrer que les enfants uniques, contrairement aux clichés, ne seraient pas plus égocentriques que ceux ayant des frères et sœurs.

L’étude a été menée par des chercheurs des Université de Leipzig et de Münster, sur 1810 sujets. Parmi les participants : des enfants uniques, et d’autres ayant un(e)  ou plusieurs frère(s) et/ou sœur(s). Ceux-ci ont dû répondre à un questionnaire en ligne, permettant de déceler leur niveau de narcissisme. Selon les résultats, relayés dans la revue Social Psychological and Personality Science, les enfants uniques et ceux ayant des frères et sœurs avaient sensiblement les mêmes scores concernant les traits narcissiques. « Certaines recherches précédentes n’avaient pas rapporté de différence entre les enfants uniques et les enfants qui ne l’étaient pas en terme de narcissisme et d’autres avaient rapporté une telle différence », a commenté l’auteur de l’étude, Michael Dufner. « Nous pouvons désormais dire avec conviction que les enfants uniques ne sont pas considérablement plus narcissiques que les personnes dotées de frères et/ou sœurs. » Une étude qui permettra de détendre tous les parents qui n’ont pas spécialement envie de faire un petit deuxième.

Enfant unique, une éducation spécifique?

Cependant, même si l’enfant unique ne sera pas nécessairement plus narcissique, il est essentiel de lui offrir une éducation ouverte vers l’extérieur, comme le conseille les psychologues, afin qu’il puisse sortir de la triade maman-papa-enfant. Inviter régulièrement des cousins, cousines, des amis à la maison, permet à l’enfant d’être confronté à ses pairs, ce qui est a priori bénéfique pour son bien-être. De même, les parents ont tout intérêt à l’envoyer en colonies de vacances ou aux scouts, par exemple, tant que cette pratique correspond à la personnalité de l’enfant. S’il est du genre solitaire et introverti, le forcer à sociabiliser pourrait faire pire que mieux. L’essentiel est que l’enfant se sente bien!

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.