Home Lifestyle Après le co-working, le co-oking, un concept de cuisine partagée

Après le co-working, le co-oking, un concept de cuisine partagée

Elodie Bouscarat, 36 ans, a créé avec ses deux associés, Co-oking. Une cuisine partagée pour que de jeunes entrepreneurs osent sauter le pas de se mettre aux fourneaux mais pas en solo.

L’idée lui vient d’une copine qui a lancé le concept à Paris. « On fournit le lieu et le matériel pour cuisiner. C’est le même concept que les bureaux partagés mais en version cuisine », nous explique Élodie. Le concept cartonne à Paris et Elodie est convaincue que la mayonnaise peut prendre à Bruxelles.

Les cuisiniers en herbe

Certains clients viennent une fois par semaine, d’autres tous les jours. Puis il y a ceux qui ne viennent que pour de l’évènementiel. Parmi eux, on trouve des foodtrucks, des traiteurs, des petits indépendants et des entrepreneurs culinaires en tout genre.

Tout le matos

En accédant à Co-oking, nos jeunes entrepreneurs ont accès à toute une série de petits ou gros matériel, diminuant ainsi leur investissement de base. Par matériel, on entend aussi bien des couteaux que des fours professionnels, des taques et tout ce qui est nécéssaire à la prépartion des mets, ainsi que des espaces de stockage en sec, en chambres froides ou en congélateurs.

Tous ensemble

À côté de cela, Elodie, organise des évènements sous forme de conférences ou de workshops. Ces évènements abordent des thèmes comme « Comment gérer vos relations avec l’AFSCA? », « Comment procéder à la certification bio? » ou encore « Comment lever des fonds? ».  « On organise aussi du coaching », nous ajoute Élodie, « afin d’aider nos clients dans un seul but: organiser leur production de manière à ce que ça soit le plus efficace possible. »

Et demain?

Comme Elodie bouillonne de projets, elle réfléchit déjà aux petites sœurs qu’elle aimerait donner à sa cuisine. Mais plutôt que d’investir dans de nouveaux lieux, elle a eu l’idée de rentabiliser des cuisines non-utilisées. « Un peu comme un Airbnb de la cuisine. Un restaurateur, fermé le lundi, par exemple, pourra nous louer sa cuisine juste pour ce jour-là », nous explique Elodie. Co-oking c’est donc plus qu’un simple lieu, c’est tout un concept pour des gens qui ont comme passion commune: la cuisine.

Plus d’infos sur www.co-oking.be pour la cuisine partagée et sur cookwork.be pour les cuisines partagées chez les professionnels.

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.