Home Lifestyle Animaux Ces araignées habitent nos maisons et certaines sont venimeuses

Ces araignées habitent nos maisons et certaines sont venimeuses

Elles sont énormes, nous font sauter au plafond. Et habitent chez nous, dans nos murs, sous notre lit. Les araignées font leur grand retour et rentrent plus tôt cette année. Comment les reconnaître? Que risquez-vous? Vous êtres prêtes à flipper? On vous dresse la liste des aranéides bien flippants vivants chez nous.

Vous avez été exaspérées par toutes les mouchettes présentes dans votre cuisine? Si elles seront bientôt parties aux oubliettes, il y a de grandes chances que ça soit grâce à nos copines à huit pattes. Vos pires ennemies ne vous veulent vraiment aucun mal. Mais cette peur est irrationnelle et vu la taille de certaines, on ne peut pas trop vous blâmer. Petit tour d’horizon des jolies bestioles qui arpentent nos murs en toute confiance pendant que nous sommes en PLS.

Les tégénaires

Les tégénaires noires et tégénaires des murs sont extrêmement répandues chez nous. Elles se planquent pendant de longues périodes sous le parquet, dans la cave. Certaines n’ont même jamais vu la lumière du jour, c’est pour cette raison qu’on les appelle les araignées de maison. Les tégénaires peuvent avoir des pattes de 7 cm de long. Elles sécrètent un poison fatal pour les insectes mais qui n’a aucun effet sur l’homme. Un léger frisson de peur nous parcoure l’échine.

Belle bête ! #tegenaire

A post shared by face2craie (@face2craie) on

Les Amaurobius ferox

Avec un nom pareil, elles n’ont pas l’air des plus gentilles les féroces. Attirées par l’humidité, elles élisent domicile dans nos jardins et sont censées y rester, rassurez-vous.

Womma so sagen: Es gibt Badewannengäste… AUF DIE KÖNNT ICH VERZICHTEN!!! ^^

A post shared by Thomas Wirth (@tiuri7) on

Les veuves des villes

La veuve des villes a une super cousine appelée la veuve noire, réputée pour être la plus dangereuse du monde. Pourtant sa cousine citadine est totalement inoffensive. Enfin… pas tout à fait! Elles sont bel et bien venimeuses mais les effets de leur venin sont minimes. Rassurant, n’est-ce pas? Elles se cachent sous nos meubles, dans les recoins sombres.

Bath buddy… #spider #falsewidow #steatodagrossa #ukwildlife

A post shared by Josef Jacobs (@josef.jacobs) on

Les araignées porte-croix

Celles-ci sont plutôt fascinantes pour leur joli abdomen aux dessins symétriques. Les araignées porte-croix ont certainement déjà croisé votre chemin. Elles sont omniprésentes dans les jardins le matin, tissant de grandes toiles recouvertes de rosée. Ces petites chipies sont des chasseuses redoutables et leurs morsures peuvent causer des démangeaisons assez désagréables bien qu’inoffensives.

Lille Petter edderkopp #korsedderkopp #hjulspinner #araneusdiadematus #mygarden #casanipis

A post shared by Vivian Irene Martinussen (@littlevims) on

Marpissa muscosa

Elle aussi, grande fan du jardin, la Marpissa muscosa a l’air tellement mignonne avec ses grands yeux tout ronds. Elle se sent bien au grand air et fera tout pour quitter votre chambre si elle s’y retrouve enfermée. Pas de crainte à avoir donc!

🕷Springedderkop 🕷#marpissamuscosa #makro #Nikond7100 #

A post shared by Thomas Hougaard Andersen (@thbfoto) on

L’épeire nocturne

Un peu flippante, l’épeire nocturne a pris pour habitude de rester près de nos fenêtres ou des portes. D’où son petit surnom: l’araignée des fissures. Elle crée la surprise à chaque croisement de regards et adore jouer à cache-cache. Elle n’est pas du tout agressive mais ses morsures sont assez douloureuses bien que sans conséquence sur la santé.

#nucteneaumbratica #varjokaarnakki #hämähäkki #sgs7e #pitkospuut

A post shared by Anssi Tuomaala (@photosp0t) on

Les Scotophaeus blackwalli

Attention, courez. Ces petites bêtes-là ne sont pas très rigolotes. Ce sont elles qui se glissent dans nos draps pour nous donner un bon coup de dents dans les cuisses. Même si elles se sont pas dangereuses, les Scotophaeus Blackwalli ont une fâcheuse tendance à être agressives avec tout ce qui bouge. Brrrr

Scary looking. But not dangerous. #scotophaeusblackwalli in PDX

A post shared by Matthew Sloane (@griffinvscamilla) on

Les Pholcus phalangioides

Elles ont l’air particulièrement fragiles avec leurs longues pattes translucides. Les Pholcus phalangioides vivent toujours en intérieur dans les endroits sombres. Et gardent toujours la tête en bas. Même si elles sont venimeuses, elle ne sont pas dangereuses. Ouf.

Allez tenter de passer une bonne nuit après avoir lu ça… Nous, on se barricade dans la couette et on réfléchit sérieusement à se construire un abri digne de ce nom.

Source: msn.com

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.