Home @Home & Sorties VIDÉO: une youtubeuse autiste se confie sur sa chaîne

VIDÉO: une youtubeuse autiste se confie sur sa chaîne

L'autisme est une maladie très méconnue, entourée de tout un tas de clichés. Pour remédier à ça, Pépette a décidé de créer une chaîne pour en parler. Et en connaissance de cause puisqu'elle est elle-même touchée par le syndrome d'Asperger.

Avec ses vidéos, Super Pépette, soit Julie, 31 ans, a un objectif: celui de faire taire les préjugés et les stéréotypes sur les autistes. Non, l'autisme n'est pas une tare et on peut même en parler de manière positive! Si elle veut tant faire taire les clichés sur l'autisme, c'est parce que Super Pépette l'est aussi. Et elle en a marre de voir que ce sujet est uniquement traité par les professionnels de la santé et par les parents d'enfants autistes. Dans ses vidéos – qui sont franchement passionnantes si vous vous intéressez un peu à cette pathologie -, elle se présente comme "une autiste qui parle et qui, en plus, a des choses à dire!" 

Déconstuire les clichés

En entendant parler de l'autisme de la bouche de Julie, on comprend tout de suite beaucoup mieux cette maladie Et, c'est clair, ça change de tout ce qu'on a déjà pu entendre. Non, les autistes ne sont pas tous surdoués. Et si, ils ressentent des émotions. Comme elle l'explique:

J’ai vraiment l’impression que les personnes autistes ne sont qu’un cliché dans l’inconscient collectif,  elles ne recouvrent pas vraiment de réalité palpable. Du coup il me semblait important d’être vue et d’exister de façon concrète pour lutter contre cette espèce de stéréotype fantasmé de l’autiste qui se balance et qui ressemble à Rain Man.

En Belgique, il y aurait environ 80.000 personnes présentant un trouble du spectre de l'autisme. Ça vaut donc la peine de briser tous les clichés qui entourent cette pathologie, qui n'est pas censée être un handicap par définition. Alors merci Super Pépette! 

Pour aller plus loin:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.