Home @Home & Sorties Rencontre avec Mélanie Mikiels, cofondatrice de Belgomarkt
PUBLICITÉ

Rencontre avec Mélanie Mikiels, cofondatrice de Belgomarkt

Jean Van Cleemput
Mélanie Mikiels, 30 ans, est la cofondatrice de Belgomarkt, un supermarché bruxellois qui ne vend que des produits belges. Ce projet, Mélanie l’a porté à bout de bras avec Trésor et Stéphanie, jusqu’à son inauguration, au printemps dernier.
PUBLICITÉ

Ensemble, on va plus loin

C’est sur les bancs de l’univ’ que Mélanie rencontre Stéphanie et Trésor. Après une première expérience professionnelle, leur intérêt commun pour le système alimentaire les réunit autour d’un objectif: mettre sur pied une alternative aux supermarchés conventionnels. Abordable, mais qui permet de consommer de façon plus responsable d’un point de vue éthique, environnemental, social, nutritionnel et économique. C’est l’ADN de Belgomarkt.

Mon bébé, mon moteur

Il aura fallu cinq ans, depuis les premières ébauches jusqu’à l’ouverture officielle, dont un an et demi de travail à plein temps. Mélanie l’avoue, c’est la naissance de son petit garçon qui a accéléré les choses:

Trésor (le papa) et moi, on voulait que notre enfant ait des parents qui s’investissent dans ce à quoi ils croient. Notre bébé devait être un moteur dans nos projets, pas un frein.

 

A photo posted by Non peut-être (@non_peut_etre) on

C’est bon, c’est belge

À l’origine, l’idée était de proposer des produits bio, mais uniquement belges. Pour réduire l’empreinte écologique, mais aussi pour redynamiser l’économie locale. Le trio trouve ridicule d’acheter du bio… provenant du bout du monde. Alors oui, si le produit est bio, c’est encore mieux. Mais ce qui compte avant tout, c’est qu’il soit respectueux de l’environnement, et artisanal. 

La gourmandise est un joli défaut

Mélanie a toujours aimé la bonne cuisine. "Une question d’éducation", sourit-elle. Mais c’est durant ses études en Coopération internationale qu’elle prend conscience de l’impact de la production et de la consommation sur la société. Aujourd’hui, son travail chez Belgomarkt l’amène à tester les produits.

C’est génial! On en a découvert plein. On était surpris de tout ce qui se produisait en Belgique…

Génération Y

"On est heureux de voir tout ce qui se passe au sein de notre génération. Beaucoup de jeunes veulent démarrer des choses, il y a une véritable effervescence.

Quelque chose est en train de se créer autour d’un nouveau modèle économique, plus basé sur le partage, et qui intègre à la fois l’aspect écologique et l’aspect social.

C’est hyper positif, et je suis persuadée qu’il reste plein de choses à faire. J’espère que d’autres vont se lancer!"

 

A photo posted by my-Brussels (@my_brussels) on

Un succès fulgurant!

Ouvert depuis le 17 mai, Belgomarkt a trouvé sa vitesse de croisière et fait le bonheur de sa clientèle de quartier. Dans les rayons, on trouve (quasi) de tout, même des choses auxquelles on ne s’attendrait pas, comme de la mozzarella de buffle ou du whisky. La liste est longue et compte plus de 870 références. Pas de citron ni d’orange, mais des produits de saison! Pour l’heure, le trio se concentre sur son magasin ixellois. Prochaine étape?

On espère que d’autres initiatives comme la nôtre verront le jour, peut-être en franchisant Belgomarkt…

Belgomarkt. Rue de Dublin 19, 1050 Ixelles. Ouvert du mardi au vendredi de 10 h à 19 h et le samedi de 10 h à 18 h. Fermé le lundi. 

Interview: Stéphanie Ciardiello. Photo: Jean Van Cleemput. Coordination: Claire Debongnie.

wonderwoman

Chaque semaine, dans votre Flair, retrouvez la nouvelle rubrique "Elles font bouger le monde", le portrait d'une femme qui fait changer les choses pour rendre le monde meilleur ou améliorer notre quotidien. La rubrique est réalisée avec Wonder Women, le réseau belge des femmes dynamiques, entrepreneurs et volontaires!

Découvrez d'autres portraits de femmes qui font bouger le monde:

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.