Home @Home & Sorties Rencontre avec Joy, qui exprime ses coups de gueule en slam

Rencontre avec Joy, qui exprime ses coups de gueule en slam

Joy, 26 ans, est "poétesse-itinérante". À travers le slam, elle exprime ses coups de gueule envers la société. En octobre dernier, sa vidéo sur le racisme a atteint 250.000 vues sur sa page Facebook.    

Tout a commencé sur un bout de papier. Joy y déverse ses pensées en quelques mots et très vite, ses textes forts la propulsent au centre la scène belge et internationale du slam. Son crédo? Défendre les minorités et les opprimés, en ne craignant jamais de dire haut et fort les vérités que les autres chuchotent. En 2013, elle remporte le Prix Parole Urbaine, qui récompense de jeunes artistes. Sa carrière atteint des sommets. En 2016, elle représente la Belgique au Sommet de la Francophonie à Madagascar, devant des chefs d’État du monde entier.

Des racines et des ailes

Originaire de Namur, Joy revendique aussi ses racines burundaises. L’Afrique a toujours eu une place centrale dans ses textes:

Le slam est une écriture intime. Mes textes abordent des révoltes personnelles. En les rendant publics, je me suis rendu compte que beaucoup partageaient mes idées. J’ai l’impression que mon travail encourage les gens à se mobiliser, ou au moins à discuter. L’expression artistique permet de montrer son désaccord.

Du côté du public, les réactions sont très positives et beaucoup la remercient de tant de franchise. "Je reçois des centaines de commentaires et de partages. Ça montre que mon travail ne laisse pas indifférent et qu'il suscite l’intérêt ou le débat, et c'est mon objectif."

Le pouvoir des mots

Sur scène, Joy parvient à toucher en plein cœur et ce, qu’importent les opinions politiques. "Je sais que le public est captivé quand il se tait. Quand je commence à déclamer et que tout le monde pose son verre pour se concentrer sur le texte, alors je sens que le partage est activé. Le slam est un outil de démocratie qui permet d’exprimer un ressenti, une pensée. Il induit une certaine écoute attentive que d’autres arts ne permettent pas. Il crée des liens sociaux et fait circuler la parole."

Un art engagé

Joy aborde tous les sujets de société qui touchent les jeunes et la diaspora africaine. Mais celui qui lui tient le plus à cœur, ce sont les femmes:

J’insiste beaucoup sur la représentation des femmes, notamment les femmes migrantes, les femmes voilées. J’aimerais que chacune ait la parole. J’en fais un combat quotidien. Je suis pour un féminisme qui englobe la femme dans toute sa diversité.

C’est l’un des thèmes abordés dans son spectacle Tram 25, un projet mettant en scène des musiciens, des danseurs, des projections et Joy, dans toute sa complexité. Un spectacle à voir d’urgence.

Dates et infos sur sa page Facebook "Joy Slam Poésie".

Interview: Laurane Wattecamps. Photo: Marchal Visual.Coordination: Claire Debongnie. Stylisme:Vaya Lesso.

wonderwoman

Chaque semaine, dans votre Flair, retrouvez la nouvelle rubrique "Elles font bouger le monde", le portrait d'une femme qui fait changer les choses pour rendre le monde meilleur ou améliorer notre quotidien. La rubrique est réalisée avec Wonder Women, le réseau belge des femmes dynamiques, entrepreneurs et volontaires!

 
 

cheriefm

Retrouvez d'autres portraits de femmes inspirantes dans "Les Chéries Actives" sur chérieFM.BE.

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.