Home @Home & Sorties Lettre au médecin qui voulait que j’avorte de ma fille trisomique

Lettre au médecin qui voulait que j’avorte de ma fille trisomique

Parkermyles.com
Alors qu'elle était enceinte, Courtney a appris que sa fille était atteinte du syndrome de Down. Le médecin à l'origine du diagnostic lui a conseillé d'avorter plutôt que de mettre au monde une enfant trisomique. Un an plus tard, la jeune maman lui envoie un message bouleversant.

"Cher Docteur, je suis venue vous voir pendant la période la plus douloureuse de mon existence et j'avais désespérément besoin de vous. Mais plutôt que de m'encourager et de me soutenir, vous m'avez suggéré d'interrompre ma grossesse. Je vous ai dit son prénom et vous m'avez demandé si nous comprenions bien à quel point nous aurions une qualité de vie médiocre avec une enfant atteinte du syndrome de Down. Le moment le plus difficile de ma vie est alors devenu presque insupportable, parce que vous ne m'aviez pas dit la vérité: ma fillé était parfaite."

Pas en colère, juste triste

Avec ces mots incroyablement forts, Courtney Baker décrit l'enfer vécu suite au diagnostic de la trisomie 21 de son bébé, alors qu'elle était enceinte de quelques mois. Sous le choc, effrayée et perdue, elle a dû faire face au regard jugeant d'un spécialiste, écho du regard que la société porte sur ce handicap. Aujourd'hui, 15 mois après, elle a souhaité dire à ce médecin à quel point il avait eu tort. Pas par amertume, mais par peine pour celles qui se seront, elles, laissées convaincre.

Je suis triste que les petits battements de cœur que vous entendez tous les jours ne vous remplissent pas d'émerveillement. Emmy nous donne une raison de vivre et un bonheur impossible à exprimer. De plus jolis rires et des baisers plus doux que tout ce que nous avions pu connaître.

Un choix complexe et douloureux

En Belgique, 90 % des femmes avortent après un diagnostic positif à la trisomie. Une décision difficile pour un questionnement qui ne l'est pas moins. Et surtout un choix qui n'appartient qu'aux parents. Si la lettre de Courtney Baker est un magnifique message d'amour pour sa fille, il est aussi un cri du cœur pour le droit à la réflexion et la liberté d'action.

Tout comme aucune femme ne devrait être contrainte d'avoir un enfant, l'avortement ne devrait jamais être le choix d'un autre.

trisomie

trisomie1

trisomie2

On continue d'en parler:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.