Home @Home & Sorties Le bodyshaming sur l’affiche du nouveau Blanche-Neige crée le scandale

Le bodyshaming sur l’affiche du nouveau Blanche-Neige crée le scandale

Locus Corporation
Chaussures rouges et les sept nains s'attaque au mythique conte des Frères Grimm et le revisite en version satirique. Problème, là ou le film d'animation vise à pousser chaque fille à être fière de qui elle est et à s'accepter, l'affiche, semble elle défendre complètement l'inverse.

Après s'être déclinée en mode guerrière dans Blanche-Neige et le Chasseur, la célèbre héroïne revient cette fois dans un remake humoristique qui tranche avec le classicisme de l'histoire d'origine. Le pitch? Sept princes transformés en nains recherchent les souliers rouges qui briseront le sort. Ceux-ci sont portés par une jeune femme, qui les utilise pour transformer son apparence et donner l'illusion d'être plus grande et plus mince. Le film souhaite, par cette métaphore, dénoncer les préjugés physiques et la violence des normes. Un très beau concept qui malheureusement se retrouve entaché… par sa propre campagne de comm'.

Publicité douteuse

L'affiche du film présentée au dernier Festival de Cannes a créé l'indignation au sein du public, rapidement relayée sur la Toile. Si l'on y voit Blanche-Neige dans ses deux profils, avec et sans talons rouges, c'est le message qui l'accompagne qui a lancé la controverse.

Et si Blanche-Neige n'était plus si belle et les sept nains plus si petits? 

Si on comprend le principe humoristique qu'a tenté d'exprimer Locus Corporation, le studio sud-coréen à l'origine du film, on ne peut s'empêcher de trouver incroyablement maladroite  et grossière la manière dont il est formulé. Beau serait donc synonyme de mince et filiforme? Un principe d'autant plus choquant et problématique que le long-métrage s'adresse aux plus jeunes.

Critiqué par son égérie

Si l'affiche a amené de nombreux commentaires online comme celui de la mannequin grande taille Tess Holliday qui affirmait: "comment ceci a-t-il pu être approuvé par toute une équipe chargée du marketing ? En quoi est-ce tolérable de dire aux enfants que gros = moche", Chloë Moretz qui interprète la voix de Blanche-Neige s'est elle-même dite dégoûtée et en colère face à de tels propos. Et a d'ailleurs présenté ses excuses pour ce choix n'ayant été validé ni par elle, ni par son équipe. Les producteurs du film ont finalement affirmé être désolés pour "toute gêne ou mécontentement que cette publicité erronée a pu causer à nos artistes ou à ceux impliqués dans la production ou la distribution de notre film.".

On espère quand même que cette erreur n'enlèvera pas toute visibilité au joli message du long-métrage.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Des projets qui aident à s'aimer tel qu'on est: