Home @Home & Sorties Faut qu’on parle: les publicités ciblées qui te rappellent que tu es...

Faut qu’on parle: les publicités ciblées qui te rappellent que tu es en âge de procréer

J’ai 28 ans, je vis au jour le jour et j’aime ça. Tout allait bien dans le meilleur des mondes jusqu’à ce que, les publicités ciblées viennent me rappeler avec beaucoup trop d’intensité que j’étais en âge de procréer. Faut qu’on parle…

Un beau jour, alors que je m’apprêtais à regarder un faux tuto rigolo sur Youtube, une publicité Clearblue non-skippable est venue occuper mon champ de vision requérant trente bonnes secondes de mon attention. La vidéo en question? Deux meufs bien proprettes affichant un air béat et discutant ensemble: l’une raconte à l’autre qu’elle est enceinte, et qu’elle l’a découvert grâce au Test Clearblue. Joie. Emotions. Amour. Ça se termine même par un "Oh lala je crois que je vais pleurer."

Mouais. Et bien "Oh lala je crois que je vais unliker."

Une pub… en boucle

La première fois que j’ai eu droit à ce petit spot, je me suis dit "ça va, c’est qu’une pub, on ne va pas fouetter un canard" (oui oui, j’aime mélanger les expressions). Je suis restée de marbre et j’ai levé les yeux au ciel en observant l’air niais des deux bonnes femmes. Mais le lendemain, rebelote: pub Clearblue. Et le surlendemain aussi. Et encore. Et encore. Et encore. Plus moyen de regarder une vidéo tranquillou.

Quand tu as droit à la pub Clearblue pour la 15425885eme fois.

 

Trop c’est trop ma p’tite dame

C’est devenu relou. Voire très relou.  

Cher Internet, serait-il éventuellement possible d’arrêter de me rappeler à tout instant que je suis une fille en âge de procréer? Merci, t’es chou.

Au fait, je le sais que si je veux savoir si je suis enceinte, je peux acheter un test. Puis, je sais aussi que si justement je me ruine depuis des années en moyens contraceptifs, c’est pour NE PAS avoir à aller acheter un test. Capito?

Je me demande si les publicitaires ont pensé deux secondes aux femmes qui ne peuvent pas avoir d’enfants ou à celles qui viennent de faire le test et qui ont fondu en larmes après avoir découvert le résultat…  Pas génial-génial le pop-up « sois enceinte et heureuse » dans ces cas-là.

Invasion de Pampers sur les réseaux sociaux

Et il n’y a pas que Clearblue sur Youtube qui m’hérisse les repousses de poils.  Hé ouais, Facebook s’y est mis aussi, en proposant tout un panel de publicités ciblées pour devenir une parfaite-future-maman. Si ces contenus qui ne me concernent pas passaient à la télé entre une pub de croquettes pour chiens et la nouvelle voiture ultra calibrée, je n’en ferais pas tout un foin au fromage. Le problème c’est que les pubs ciblées sont censées me toucher moi personnellement.

Alors, qu’on me propose des fringues et des yaourts allégés passent encore (même si merci les clichés) mais qu’on laisse mes entrailles tranquilles, sivouplé.

Un grand merci d’avance.

Allez salut,

Ps : L’autre jour, une copine me disait avec beaucoup de poésie "je quitterai Facebook quand on me proposera de la publicité pour Tena". Voilà, voilà.

neverdothat

Les publicités ciblées comment ça fonctionne ?

Les publicités ciblées (qu’on appelle aussi comportementales) apparaissent en fonction de nos centres d'intérêts, de notre âge et de  notre sexe, qui sont détectés au gré de nos inscriptions, de nos recherches et des pages qu’on visite.  Du coup, si on commence à googeler "maisons de retraite", "senior", et "comment prendre soin de mon dentier", c’est plus les tests de grossesse mais les pubs Tena qui finiront au milieu du fil d’actu… Plus sérieusement, comme l’explique cet excellent article de Rue89, il est possible de limiter les pubs avec  l’extension Adblock ou en vidant nos cookies et configurant nos paramètres Google pour partager le moins d’informations possibles.

Article écrit par Jehanne Berge.

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.