Home @Home & Sorties Au Chili, des hommes font du tricot contre le sexisme

Au Chili, des hommes font du tricot contre le sexisme

Facebook/HombresTejedores
Partout dans le monde, des hommes et des femmes se lèvent pour dire stop aux inégalités des genres. Au Chili, un groupe d'hommes a décidé de tricoter en public et d'assumer cette activité cataloguée comme féminine.

A notre époque, les actions face au sexisme se multiplient et prennent différentes formes. Certaines sont plus surprenantes que d'autres et font parler d'elles. Voici le cas de Hombres Tejedores.

Assumer en public

Chaque mois, les onze hommes du collectif 100% masculin Hombres Tejedores créent l'animation dans les rues de la capitale du Chili, Santiago. Ils aiment tricoter et veulent le faire savoir au monde entier, sans aucune gêne ni stéréotypes en tête. Les hommes s'installent une fois par mois dans les rues, les parcs ou les musées de la ville pour agiter pelotes et aiguilles en public. Le collectif a créé un logo et s'est inscrit sur une plateforme de crowdfunding pour financer ses projets.

tricot2

A grande échelle

Le collectif des tricoteurs va plus loin dans sa démarche. Hombres Tejedores propose désormais des cours de tricot aux hommes… et aux femmes (quand-même!) qui souhaitent débuter cette activité. L'idée a déjà séduit de nombreux adhérents et s'étend car des mouvements similaires ont été lancés dans d'autres grandes villes du continent sud américain: à Montevideo en Uruguay, à Bogotá en Colombie, ou encore à Mendoza en Argentine. D'autres hommes tricoteurs s'affichent les aiguilles en main pour lutter contre les stéréoptypes et le sexisme. Bravo Messieurs!

D'autres actions contre les inégalités:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.