Home @Home & Sorties 1,4 millions d’enfants risquent de mourir de faim cette année

1,4 millions d’enfants risquent de mourir de faim cette année

Shutterstock
L'Unicef tire la sonnette d'alarme tant l'urgence est grande. En 2017, près d'un million et demi d'enfants pourraient mourir de faim dans quatre pays d'Afrique. Au total, 20 millions de personnes sont menacées. 

Ils sont Nigérians, Somaliens, Soudanais ou Yéménites et sont touchés par une famine sévère "sans précédent", comme l'affirme le Programme alimentaire mondial. Dans des pays en guerre ou victimes de sécheresse, les organismes peinent à leur venir en aide. 

Le pire à venir

450.000 enfants souffrent de malnutrition au Nigéria depuis l'insurrection meurtrière de Boko Haram. La population est prise en étau entre l'armée et le groupe islamiste, ce qui rend l'accès aux ravitaillements extrêmement compliqué et dangereux. Au Yémen, la guerre civile est également responsable de la famine qui touche 462.000 enfants. Alors que la Somalie, actuellement touchée par la sécheresse, s'inquiète de voir 270.000 enfants touchés par la malnutrition d'ici quelques mois. Même horrible scénario pour le Soudan du Sud, où le nombre total de personnes en état d'insécurité alimentaire devrait atteindre les 5,5 millions d'ici juillet. 

Agir vite

Selon Peter Smerdon, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial qui a expliqué la situation à France 24, c'est donc "quatre pays qui risquent la famine en 2017, c’est sans précédent. Jusque-là, nous n’en avions jamais vu plus de deux en même temps.

Quand on atteint l’état de famine, il est déjà trop tard pour de nombreuses personnes.

Et quand le pays se relève, il faut dépenser une somme importante pour essayer d’aider les populations à s’en sortir, ce qui prend des années". Anthony Lake, le directeur de l'Unicef, appelle les communautés internationales à agir vite, avant d'atteindre la catastrophe: "nous pouvons encore sauver de nombreuses vies. La malnutrition sévère et la famine annoncée sont majoritairement dues à l'homme. L'humanité requiert une action plus rapide".

À notre échelle citoyenne, nous sommes bien impuissants face à ce désastre. Si vous souhaitez agir pour sauver des vies, vous pouvez faire un don sur le site Internet de l'Unicef.