Home Forme Voilà pourquoi les Américaines veulent un stérilet tout de suite

Voilà pourquoi les Américaines veulent un stérilet tout de suite

Shutterstock
Au lendemain de la victoire de Donald Trump, les Américaines sont des centaines à prendre rendez-vous en urgence pour se faire poser un sterilet. Le futur président des États-Unis pourrait reculer l'accès au contrôle des naissances. Explications. 
L'entrée en fonction de Donald Trump est prévue le 20 janvier prochain. Les Américaines ont compté: il leur reste 70 jours pour s'assurer une contraception. 
 
 

Une probabilité effrayante

C'est l'un des points du programme de Donald Trump le plus redouté. Les femmes américaines craignent la position du futur président des États-Unis quant à la contraception. Elles sont des centaines à partager leurs angoisses sur les réseaux sociaux et à inciter leurs compatriotes à se faire poser un sterilet. 
 
 
Outre-Atlantique, les droits des citoyens sont en péril. Trump n'a jamais caché sont dégoût à propos de l'avortement et du planning familial américain. Quid des moyens de contraception? Jusqu'à présent, grâce à l'Obamacare, ils étaient gratuits et faciles d'accès. Mais le futur numéro 1 du pays compte bien augmenter les prix de ces services, quitte à les rendre inaccessibles. 
 

L'urgence avant l'orage

Telle l'annonce d'une tornade, la nomination de Donald Trump en tant que président a déclenché une euphorie générale sur Twitter. Les jeunes femmes américaines ont partagé leur conseil et avis à propos du sterilet et incitent chacune à en poser un rapidement. Les sterilet (DIU) sont sûrs et efficaces pendant de nombreuses années (jusqu'à 12 ans!). Ce moyen de contraception est donc fortement favorisé pour son rapport prix/durée de vie. 

L'enfer Trump pour les femmes

Au-délà de cette dramatique inquiétude concernant la contraception, Donald Trump risque de considérablement changer la vie des femmes américaines. Il prévoit de fermer tout planning familial qui continue de pratiquer des avortements. Son côté misogyne a atteint son apogée avec le projet suivant: Trump souhaite (enfin) accorder un congé payé de maternité aux mamans. Mais il souhaite exclure les mères célibataires. Une mesure qui donne des sueurs froides et qui montre, encore, une fois, à quel point le résultat de ces élections annonce un cataclysme. Il reste donc 70 jours au pays pour s'y préparer. 

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.