Home Forme Le ketchup est-il vraiment si mauvais pour la santé?

Le ketchup est-il vraiment si mauvais pour la santé?

Shutterstock
Difficile d'imaginer une portion de frites sans qu'il trône sur la table. Souvent utilisé pour convaincre les enfants de manger leurs légumes ou pour accompagner les recettes les plus fades, le ketchup est pourtant de plus en plus décrié pour sa composition.

On le considère comme plus sain et moins gras que la mayonnaise et sa base tomaté nous pousse à croire qu'il possède des propriétés nutritives. Mais selon certains médecins, le ketchup industriel serait au contraire à bannir de nos assiettes au plus vite.

Une composition fade

Premier constat, le ketchup ne renferme pas grand-chose d'utile à la santé. Excepté la vitamine C et l'effet antioxydant de la tomate, ne reste qu'une majorité de sucres, de vinaigre  et de sirop de maïs. Et il ne contient, par ailleurs, aucune fibre, protéine ou nutriment.

La politique du moins mauvais

Il faut le lui reconnaître, le ketchup n'est que faiblement calorique et donc moins néfaste en grande quantité que la mayonnaise. 20 calories pour une cuillère du premier contre 100 pour la deuxième. Mais ce manque de graisse est compensé par une belle dose de sucre: 4 grammes par cuillère à soupe du condiment, soit l'équivalent d'un morceau de sucre entier. Autant dire donc un échange d'ingrédient négatif contre un autre.

Une origine douteuse

Point positif, il ne renferme ni conservateur ni épaississant, mais en parallèle le sirop de maïs qui le compose est considéré comme nocif si consommé en trop grande quantité. En cause sa culture majoritairement OGM et l'utilisation sur les champs de nombreux pesticides et produits chimiques. Le fructose qu'il contient amène aussi à des risques d'obésité et de diabète.

Un bilan mitigé

S'il n'y a pas lieu de diaboliser le ketchup et d'en brûler la bouteille sur la place publique, il n'est pourtant pas à considérer comme un allié de notre organisme et encore moins de notre forme. On se contente donc de petits plaisirs épisodiques, à la manière d'un bonbon sous forme liquide. Voilà qui nous donnera une bonne excuse pour abuser du chocolat, qui lui au moins est un atout pour l'immunité et améliore la circulation sanguine. #NonJeNeTrouvePasD'Excuse.

Plus d'infos santé:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.