Home Forme Des kilos en trop? Faites des mômes!

Des kilos en trop? Faites des mômes!

Cynthia dans tous ses états

Quoi ? Allons vous n’avez pas remarque que certaines people après avoir accouché se retrouve plus svelte que jamais, et pas que des tops hein!…

Miss Météo, Sabrina Jacobs n’a jamais été aussi mince qu’après ses deux grossesses, que dire alors de Victoria Beckham qui après chaque grossesse semble perdre 10 kilos supplémentaires. Depuis qu’elle a eu Harper (enfin une fiiille) on dirait qu’elle prend son bébé pour le nouveau « it bag »

Que dire de Gisèle Bundchen qui a fait du sport à haute dose à quelques jours de l’accouchement ? Mais la palme de la mauvaise foi revient à la magnifique Heidi Klum : »On retrouve sa ligne en un mois »

La vérité : « C’est impossible de retrouver son poids juste après l’accouchement. Celles qui l’assurent ont affamé leur bébé pendant neuf mois, estime le nutritionniste Jean-Michel Cohen, auteur de « Savoir maigrir » (éd. Flammarion). Le bébé, plus le placenta, plus le liquide amniotique = 7 kg.

Les gynécologues recommandent une prise de poids d’au moins 9 à 10 kg ! Il faut plusieurs mois pour perdre ces kilos à l’aide d’un régime modéré et d’exercices de gainage. »

Ces femmes célèbres ne sont pas isolées de plus en plus de femmes ne prennent pas de poids ou en pendant leur grossesse, on appelle cela la « mommyrexie »

Les spécialistes de la santé et de la nutrition redoutent que ce phénomène ne prenne de l’ampleur. Le monde psychiatrique quant à lui s’interroge sur l’état de santé mental de ces mères égoïstes qui prennent des risques pour leur santé, mais encore plus pour la santé et le développement de leur enfant.

La grossesse n’est pas vécue de la même manière par toutes les femmes. Pour certaines, voir son corps changer et « se déformer » est considéré comme un véritable calvaire. Obsédées par l’idée de ne pas retrouver leur corps de jeune fille à la naissance de leur enfant, ces femmes s’imposent un régime draconien pour ne pas prendre un gramme.
 

Les risques

La mommyrexie comporte exactement les mêmes risques que l’anorexie. Ce comportement peut entraîner une dégradation de la masse musculaire, peut provoquer de l’hypertension, de l’ostéoporose, et peut même mener à la dépression. Dans le pire des cas, ces femmes risquent de décéder à l’accouchement.

Les conséquences de la mommyrexie pour le bébé sont tout aussi graves. Ce comportement des futures mamans peur causer des malformations, carences, naissance prématurée, risque de bébé mort-né, ainsi que des retards de développement de leur enfant !

Alors, on fait quoi ? On oublie Heidi, Gisèle et leurs copines et on se remémore l’adage de nos grand-mères : « neuf mois pour faire le bébé, neuf mois pour le défaire. »

Cynthia dans tous ses états

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.