Home Forme Bière ou vin? Quel est le moins calorique?

Bière ou vin? Quel est le moins calorique?

Getty

Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, il faut parfois faire des choix parmi les plaisirs qui s’offrent à nous. Mais au moment de l’apéro, vous ignorez quel est le plus calorique entre la bière ou le vin? On a comparé pour vous.

Si on décide de faire attention à sa ligne ou de se remettre en forme, ce n’est pas pour autant qu’on a envie de bouder tous les plaisirs gustatifs de notre quotidien. De nombreux professionnels de la santé préconisent d’ailleurs de ne pas créer de frustrations car elles peuvent avoir l’effet inverse et nous pousser à l’excès dans les moments de craquage.

Du coup, si vous aimez boire un petite verre d’alcool de temps en temps, il peut s’avérer compliqué de faire les bons choix devant une bouteille de vin ou un pack de bières. Lequel des deux est plus adapté, ou du moins « moins pire » que l’autre?

Bière ou vin?

Si l’on s’en tient uniquement aux calories, la bière remporte la palme. Pour 100ml de bière, l’apport calorique sera de 50kcal alors qu’on monte à 80Kcal pour le vin. Selon le type de bière (blonde, brune, etc), ce nombre peut atteindre 60Kcal. Pour le vin, un blanc sec donnera 86Kcal pour 100ml et 89 pour le rouge. Le moins calorique reste le champagne avec 80Kcal.

Vous l’aurez compris, en tenant compte des calories, on pourrait se pencher (et s’étancher) sur la bière comme premier choix. Mais, ainsi que le précise Clémentine Gilson, diététicienne-nutritionniste: « on boit généralement moins de vin que de bière. Un verre de vin contient environ 120ml alors que les bières sont servies doublement (25cl ou 33cl). Le vin se boit plus lentement et se déguste. Je conseilles donc davantage un verre de vin de temps en temps ». Et puis, le vin est aussi composé de molécules qui ont un impact sur notre santé. Les polyphénols, par exemple, réduisent les maladies cardiovasculaires. Par conséquent, il semblerait qu’il soit le meilleur choix face à sa rivale houblonnée.

Dans tous les cas, bière ou vin, c’est l’alcool fermenté qui produit du sucre. Ces calories ingérées sont superflues et peuvent provoquer une prise de poids. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de limiter sa consommation d’alcool dans le cadre d’un rééquilibrage alimentaire. « Il est même recommandé de ne pas boire d’alcool du tout » conclut Clémentine Gilson. « Des études récentes ont montré que l’alcool représente le 7ème principal facteur de risque, tant pour la mortalité que pour la perte d’années de vie en bonne santé. Et il devient le premier facteur de risque chez les hommes dans la tranche d’âge 15-49 ans ».

Pour situer votre consommation d’alcool, rendez-vous sur ce site.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.