Home Culture Cinéma Virginie Hocq: « Je suis comme la pâte à modeler »

Virginie Hocq: « Je suis comme la pâte à modeler »

Virginie Hocq remonte sur les planches! Dans « C’était quand la dernière fois », elle joue une future veuve, loin d’être éplorée, qui vient d’empoisonner son mari.

Dites-nous en plus sur cette nouvelle pièce de théâtre…

“D’emblée, j’annonce à mon mari (Zinedine Soualem, Ndlr): ‘Chéri, tu ne vas pas être content. Je t’ai empoisonné et ça devrait faire effet d’ici 1h30.’ C’est décalé, très second degré, cynique. Bref, tout ce que j’aime!”

Que feriez-vous s’il vous restait 1h30 à vivre?

“Je commencerais par paniquer puis je profiterais de ma fille et de mon amoureux… ou alors je prendrais de la drogue! Je n’ai jamais essayé. Autant le faire avant de mourir.”

Après le théâtre, vous retournerez au ‘seule en scène’?

“Oui. J’ai commencé l’écriture d’un futur spectacle. J’écris tout le temps. J’ai toujours un petit carnet avec moi. J’ai aussi écrit un long-métrage et une série.

J’ai envie de jouer une guerrière, de courir, de voir des bagnoles sauter. On ne donne ces rôles qu’à des mecs. Moi aussi, je peux faire James Bond »

Quels rôles aimeriez-vous jouer au cinéma?

“J’ai envie de jouer une guerrière, de courir, de voir des bagnoles sauter. On ne donne ces rôles qu’à des mecs. Moi aussi, je peux faire James Bond! J’aimerais aussi jouer un personnage comme Erin Brockovich, une femme qui a du tempérament quoi! En faisant ce métier, j’espérais pouvoir toucher à tout. Je n’ai pas envie d’être cantonnée dans une petite case. Je vais dans tous les sens. Je suis assez libre dans mes choix. Je suis comme la pâte à modeler, disposée à tout essayer.”

J’ai peur de tout mais j’essaye de me dépasser. De me dire que je peux le faire plutôt que je dois le faire »

Vous avez des envies particulières?

“J’aimerais reprendre des cours d’anglais. J’adore voyager et c’est parfois frustrant de ne pas pouvoir communiquer avec les autres. Puis, je me suis mise à la guitare. Bon, à 43 ans, c’est clair que je ne serai jamais une virtuose mais c’est très valorisant d’essayer. J’ai peur de tout mais j’essaye de me dépasser, de me dire que je peux le faire plutôt que je dois le faire. J’essaye de me dire que je suis à la bonne place, que je vaux quelque chose, de ne pas trop me comparer aux autres.”

J’ai adoré accoucher. Enfin ‘adorer’, je préfère quand même une glace à la fraise mais bon… »

Parce que vous avez appris à vous accepter telle que vous êtes?

“Pour une femme, en général, vieillir est un travail de tous les jours. Le corps change et il faut être active, faire du sport. C’est indispensable. J’adore le pilates, je voudrais refaire de la danse, mais je n’ai pas le temps. Je marche beaucoup et j’ai acheté un vélo électrique. Au départ, je m’en suis voulue. Je me suis dit: ‘C’est un vélo de paresseuse.’ En fait, c’est formidable. Quand j’ai ma fille, c’est-à-dire 13 kg à l’arrière, je ne refuse pas un peu d’aide! Je n’utilise plus ma voiture, sauf pour faire les courses. Franchement, avoir 40 ans, ça m’a fait un peu bizarre. Je n’adore pas fêter mon anniversaire. D’ailleurs, je ne retiens pas non plus les anniversaires des autres, c’est à peine si je me souviens de ceux de ma famille. Pourtant, j’ai adoré accoucher. Enfin, quand je dis ‘adorer’, je préfère quand même une glace à la fraise, mais bon…”

Un conseil pour nous apprendre à toutes à nous aimer davantage?

“Concentrez-vous sur ce que vous aimez chez vous plutôt que de pointer vos défauts. Moi, par exemple, j’aime bien le haut de mon corps, mes épaules qui sont musclées. J’ai des abdos aussi mais, depuis l’accouchement, ils sont encerclés par une protection grassouillette qui refuse de partir. J’essayerai la cryolipolyse, j’ai lu que ça bouffait la graisse! Puis, faites des trucs avec vos copines aussi! Faites-vous plaisir. Et, pour l’amour, souvenez-vous de pourquoi vous vous êtes aimés au départ.”

C’était quand la dernière fois, le 24/11 au Palais des Beaux Arts de Charleroi, le 29/3 à La Louvière, le 30/3 au Centre Culture De Huy. www.ticketmaster.be

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.