Home Culture Musique Miley Cyrus est accusée de « glorifier l’obésité » dans son dernier clip

Miley Cyrus est accusée de « glorifier l’obésité » dans son dernier clip

Cela fait quelques années qu’elle a cassé son image sage de produit Disney, et avec son dernier clip, Miley Cyrus ne déçoit pas. Cette fois, la reine de la provoc’ exhibe latex, poses suggestives et vagins brodés dans le clip de Mother’s Daughter. Choquant? Pas autant que les courbes d’Angelina Duplisea, une des stars du clip, et une « glorification de l’obésité » selon les critiques.

Depuis quelques jours, Miley teasait ses fans sur les réseaux sociaux avec une combinaison de latex rouge vif qui n’était pas sans rappeler celle de Britney Spears dans le clip d’Oops I did it again. Sauf qu’ici, pas de danse dans l’espace ni de références au collier du Titanic: Miley Cyrus frappe fort avec un vagin brodé sur l’entre-jambe de sa combi, des poses suggestives et des ballons en forme de seins frottés l’un contre l’autre. La filleule de Dolly Parton ne fait pas dans la dentelle, mais ce qui choque l’opinion publique ici ce n’est pas le côté sexy du clip mais bien une de ses figurantes, Angelina Duplisea. L’actrice et activiste basée à Los Angeles s’y affiche sans complexe ni vêtement, montrant à tous la voluptuosité de ses formes, cellulite en prime. Une vision libératrice et empowering pour certains, tandis que d’autres n’y voient qu’une dangereuse glorification de l’obésité.

C’est notamment le cas de Pamela Umeh, une jeune irlandaise de 22 ans, qui n’a pas hésité à partager son avis sur Twitter.

Je me fous qu’on me critique, mais je dois le dire: ce n’est pas un corps en pleine santé, c’est de l’obésité, qui donne lieu à nombre de problèmes de santé, et il ne faut pas l’accepter ou l’encourager juste parce que notre société est devenue sensible à outrance ».

Un tweet liké près de 153 000 fois et partagé 53 900 fois depuis que la jeune femme l’a posté.

Au delà du côté clivant de la polémique, le message de Pamela Udeh fait écho à un questionnement plus vaste, dans la foulée du mouvement d’acceptation et de la popularisation des « fat fit girls », des femmes XXL et plus si affinités qui posent en faisant du sport et affirment être en excellente santé. D’où la question qui divise: peut-on être obèse et « en bonne santé »? Promouvoir l’acceptation toutes tailles confondues ne promeut-il pas aussi des comportements alimentaires dangereux pour la santé? Activistes, médecins et professionnels de la santé s’écharpent sur le sujet, tandis qu’une autre sous-question s’impose: est-ce qu’on n’a pas le droit d’être montré dans les médias parce qu’on n’est « pas en bonne santé »?

View this post on Instagram

I’ve always been a fighter.  Maybe not always in the most productive way, but fighting for myself, a friend or even for a stranger who is being bullied has always been a part of my personality. Fat acceptance is based on the notion that all fat people, regardless of health, deserve respect. And it’s a battle that is fought every day by thousands, including myself. Social media’s accessibility allows us to peek in on others living their lives, but too often the conversation turns negative when there are fat bodies involved. People just love to leave awful comments on fat folks photos in order to feel superior and I promise you, not one of these commenters actually cares about the health, family, environment or whatever bullshit reason they give for their vile behavior towards a fat person. And really, how in the hell does health matter in the context of someone just posting a photo of themselves feeling happy and confident? (HINT: it doesn’t matter, stop pretending like it does) Next time you see a fat person posting pictures of themselves living their life, stop and ask yourself why you wish to spoil their joy. I guarantee that you can’t come up with a valid reason that isn’t based in your own ego gratification. Stop it and do better! We humans have a lot to learn, but we can start by fighting our personal biases and permitting people of all genders, races, sexualities, sizes, abilities and health levels to live harassment-free lives. Don’t fuck with their freedom to feel happy and beautiful right now, not just when society says its ok. Thank you @mileycyrus for letting me be part of this art ❤

A post shared by ☄An Acting Angel ☄ (@anactingangel) on

De son côté, Angelina a adressé la polémique avec un message inspirant sur son compte Instagram.

L’acceptation des gros part du principe que toutes les personnes en surpoids, quel que soit leur état de santé, méritent le respect ».

« Et puis, quelle importance a la santé quand il s’agit simplement d’une personne postant un cliché joyeux où elle se trouve belle » interroge l’Américaine. Et d’ajouter que « la prochaine fois que vous voyez une photo d’une grosse vivant sa vie, demandez-vous pourquoi vous ressentez le besoin de la descendre dans les commentaires. Je vous garantis que vous ne trouverez aucune autre raison que la gratification de votre petit ego ». D’autant qu’ainsi que l’ont fait remarquer plusieurs commentateurs sur Twitter: certes, l’obésité n’est pas bonne pour la santé, pas plus que l’anorexie qui est encore glorifiée aujourd’hui sur les podiums.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.