Home Culture Livres Flair Book Club: « Toutes les couleurs de la nuit », renaissance inspirante sur...

Flair Book Club: « Toutes les couleurs de la nuit », renaissance inspirante sur fond de tennis

Dans ce nouvel épisode du Flair Book Club, on rencontre Vincent, prof de tennis. Il s’apprête à emménager dans un nouvel appart’ avec l’amour de sa vie, l’avenir lui sourit… Jusqu’au diagnostic, qui tombe comme un couperet: dans trois semaines, il perdra la vue. De ces prémices plutôt sombres, Karine Lambert tire un roman lumineux et inspirant qu’on a adoré jusqu’à la dernière page.

Le résumé

Le diagnostic est irrévocable. D’ici trois semaines, Vincent aura perdu la vue. Confronté à son destin, ce prof de tennis de trente-cinq ans qui avait tout pour être heureux expérimente le déni, la colère et le désespoir. Comment se préparer à vivre dans l’obscurité ? Sur qui compter ?

Alors que le monde s’éteint petit à petit autour de lui et que chaque minute devient un parcours d’obstacles, il se réfugie à la campagne où il renoue avec ses souvenirs d’enfance. Les mains plongées dans la terre, Vincent se connecte à ses sens, à l’instant présent et aux autres. Il tente de gagner le match de sa nouvelle vie.

C’est l’histoire lumineuse d’une renaissance, d’une transmission familiale et d’un amour hors normes. Une immersion sensorielle dans un univers méconnu.

Pourquoi on aime

Alors déjà, un peu de chauvinisme: l’auteure, Karine Lambert, est une romancière et photographe belge, et on n’est pas peu fière de soutenir les talents de notre noble Belgique. Mais au-delà du simple patriotisme, qu’est-ce qu’elle est douée! Les prémices de son roman ont beau être sombres, quasi déprimants même, elle arrive à transformer l’histoire en un magnifique récit de résilience et d’espoir et à en faire un roman incroyablement lumineux.

Ce qui arrive à Vincent, c’est un peu notre cauchemar à tous, et de manière plus vaste, lire son combat et la manière dont il affronte sa plus grande peur nous donne de la force pour affronter les nôtres. Bien sûr, on a les larmes aux yeux parfois au gré des pages, mais on rit aussi, car ce roman est avant tout profondément émouvant, dans tous les sens du terme.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.