Home Culture Insolite 10 calvaires que seuls les enfants des années 2000 ont subis

10 calvaires que seuls les enfants des années 2000 ont subis

Bien que techniquement toujours d’actualité et ce, pour un peu plus de neuf siècles encore, “les années 2000” désignent pour tout qui a grandi à cette époque la période entre le “nouveau millénaire” et 2010.

Dix années faites de grands bonheurs mais aussi de petits calvaires quotidiens que seuls les enfants de l’époque ont subis et qui semblent bien incongrus aujourd’hui.

1 . Trouver tous les boitiers vides un vendredi soir au vidéoclub

Déjà pour convaincre vos parents de vous emmener au vidéoclub, ça avait été toute une histoire, mais à peine la porte franchie, alors que vous vous précipitiez sur la colonne à l’entrée où étaient toutes les nouveautés, vous aviez réalisé que les 10 boitiers prévus pour la sortie DVD du mois étaient tous vides. Deux options s’offraient alors à vous: louer un film que vous aviez déjà vu mille fois, ou céder à la pression parentale et mater Thalassa. Dans les deux cas, grosse ambiance.

via GIPHY

2. Voir votre Skyblog secret démasqué

Non pas celui où vous postiez toutes les photos -°*tr0p c4noN^^-* de vous et vos potes mais bien celui où vous lâchiez tous vos états d’âme avec une prose qui se voulait inspirée de votre héros, Saez, mais qui si vous la lisiez aujourd’hui, vous ferait tellement cringer que vous risqueriez de vous déboiter la mâchoire. Un peu comme quand Machine, dont tout le monde savait qu’elle était une fouine, l’avait trouvé à l’époque et dévoilé à tout le monde votre crush énorme sur Untel que vous aviez évidemment largement documenté à coups de poèmes maison.

via GIPHY

3. Devoir laisser votre mère passer un coup de fil

“Déconnecte-toi d’Internet, je dois téléphoner” alias les six pires mots possible pour un enfant des années 2000. Quand ENFIN votre mère raccrochait, aucun bruit n’était plus doux à vos oreilles que le “tuuuuTUTUTUtuTUUUUUUUU” qui signalait la reconnexion et votre réapparition imminente sur Caramail.

via GIPHY

4. Particulièrement si votre téléchargement en était à 99%

Vous aviez passé les 9 dernières heures de votre samedi à fixer l’avancement de votre téléchargement sur Limewire, le voyant passer de “8 heures” à “36 ans” selon les fluctuations de la connexion et veillant à tout prix à ce que votre ordi ne se mette pas en veille pour l’interrompre, mais c’était sans compter sur la trahison maternelle, alors même que vous touchiez enfin le but.

via GIPHY

5. Disparaître des “Top Friends” de votre BFF sur Myspace

Vous pouvez courir le marathon de New-York demain, aucun classement n’aura jamais plus d’importance pour vous que celui-là.

via GIPHY

6. Réaliser que votre CD préféré était griffé

Rien n’est un meilleur test des limites de votre patience que quand votre baladeur se met à skipper LA chanson pour laquelle vous avez économisé un mois d’argent de poche pour vous offrir un CD. À part peut-être quand votre mère interrompt votre tentative de téléchargement d’une version pirate de la chanson en question alors qu’il ne restait que 2% à charger.

via GIPHY

7. Devoir calculer chaque minute de chaque appel

Sur le téléphone fixe familial, vos parents épiant chaque facture tels des oiseaux de proie ayant senti la présence d’un rongeur, mais aussi sur votre téléphone portale, votre abonnement venant avec un nombre (ridiculement bas) de “minutes” par mois.

via GIPHY

8. Payer pour chaque SMS

Dire qu’aujourd’hui, il vous arrive parfois d’envoyer une phrase de 6 mots en 8 messages différents juste pour l’effet dramatique. CA VOUS AURAIT COÛTÉ UN DIXIEME DE VOTRE ABONNEMENT À L’ÉPOQUE. Les jeunes d’aujourd’hui ne connaissent pas leur chance.

via GIPHY

9. Méticuleusement créer des pochettes pour vos CD

Bien que le coût de la vie ait grandement augmenté depuis, à l’époque, c’était le système D qui primait, et quand Napster ou Limewire daignaient enfin télécharger vos chansons, il vous restait encore à graver le CD en question puis à soigneusement découper la pochette appropriée. Les personnes qui n’ont jamais connu l’enfer de réaliser, en l’insérant dans le boîtier, que la pochette en question était trop petite et flottait disgracieusement dedans ne savent pas ce que c’est de souffrir.

via GIPHY

10. Subir en boucle le rire niais de Windows 98

Vous étiez en plein remodelage de votre maison Sims après avoir dûment appliqué tous les codes pour obtenir un argent illimité quand votre ordinateur, ce F** avait décidé de redémarrer. Ou plutôt: de faire semblant de démarrer et de charger en boucle cette animation pourrie de ciel accompagnée du rire le plus insupportable au monde.

via GIPHY

C’était horrible, vous avez atrocement souffert et vos nerfs ont bien failli lâcher, mais avouez: ça vous manque à mourir. Sauf le coût des SMS, une extorsion de la pire espèce.

Lire aussi: