Home Culture Immersion étonnante dans un musée du harcèlement de rue

Immersion étonnante dans un musée du harcèlement de rue

Et si le harcèlement de rue n’existait plus à tel point qu’il mérite sa place au musée? C’est le postulat adopté par la ville de Lausanne en inventant un musée sur le harcèlement, soit une manière humoristique de dénoncer les violences sexistes de nos jours.

Un vidéo engagée

A travers une vidéo à la fois percutante et drôle, la ville de Lausanne présente le musée du harcèlement. Deux minutes durant lesquelles on voit des visiteurs découvrant ce qu’est le harcèlement de rue. Ceux-ci vivent en effet, à une époque où les violences sexistes n’existent plus et sont expliquées au musée. En guide, l’humoriste Yann Marguet, commence par montrer les formes diverses que peut prendre le harcèlement de rue; « la main aux fesses étant un grand classique« .

Lire aussi: 98 % des femmes sont victimes de harcèlement en rue

Une visite pour comprendre le harcèlement

La visite continue ensuite, face à un mur de propos entendus bien souvent en rue « Quand on voit comment certaines s’habillent, franchement…« , « Y’a rien de mal à faire un petit compliment de temps en temps« , « Grab them by the pussy« … Un tableau mettant en scène le consentement « Je te dis non et au final ce sera oui » est également présenté aux visiteurs. Dans ses explications, le guide raconte « Alors ce qui est très intéressant, c’est que les gens dans l’espace public avaient extrêmement peur d’agir, de dénoncer… » Le clou de la visite, c’est Le Jocond, soit une réinterprétation de La Joconde. L’oeuvre représente les yeux de tous les harceleurs « c’est la représentation tragi-comique de l’arme préférée du harceleur: le regard« . Bref, la visite vaut le détour!

A quand la fin du harcèlement de rue? 

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.