Home Culture Angèle sort le clip de « Balance ton quoi » et c’est une merveille!

Angèle sort le clip de « Balance ton quoi » et c’est une merveille!

Dans “Balance ton quoi”, Angèle se transforme en justicière des femmes victimes de sexisme et ça lui va comme un gant de boxe. Le clip balance des porcs et du lourd.

On l’attendait et il est enfin là : le clip de la chanson la plus badass de l’album d’Angèle, « Balance ton quoi ». Bonne nouvelle; la vidéo, réalisée notamment par Charlotte Abramow (qui d’autre?) est largement à la hauteur du morceau, qui aborde la question du sexisme ordinaire en faisant référence aux mouvements #BalanceTonPorc et #MeToo.

Lire aussi: 5 questions à Charlotte Abramow sur son clip pour Brassens.

Dans celui-ci, l’interprète de « La Loi de Murphy » se trouve propulsée dans un tribunal imaginaire, tantôt dans le rôle de l’avocate de toutes les nanas qui ont eu un jour affaire à un gros porc ; tantôt en juge, tantôt encore en victime, mais aussi en coupable. Les accusé.e.s s’enchaînent et nous rappellent que le sexisme n’a ni genre, ni milieu social.

Pierre Niney en élève d’Angèle

Le verdict pour les coupables de comportements sexistes? Une rééducation, donnée par Angèle elle-même. À son workshop « anti-sexisme », on retrouve Pierre Niney, qui s’interroge : « Et donc quand une fille dit non, j’ai quand même souvent l’impression que ça veut dire oui ». Madame Angèle remet alors gentiment son élève à sa place en lui rappelant la notion de consentement. La scène de comédie a d’ailleurs été co-écrite par Pierre Niney lui-même (quel homme, cet homme!).

Comme d’habitude, le clip est parfaitement chorégraphié : ça balance des porcs et de la tête et ça brandit des doigts d’honneur up in the air. Une hymne féroce au féminisme qu’on a envie de chantonner en chœur contre tous les porcelets qui nous ont déjà charcuté le moral. Et un beau plaidoyer en faveur de l’éducation comme arme contre le sexisme.

Procurez-vous les costumes du clip

À l’occasion du clip, Angèle et Charlotte Abramow se sont associées à la jeune marque de vêtements féministes Meuf Paris pour la création des uniformes de l’Anti-Sexisme Academy. La chanteuse va d’ailleurs décliner une mini-collection capsule avec le label pour qu’on puisse se procurer les uniformes du clip. Les bénéfices seront entièrement reversés à deux associations féministes : « Centre 320 rue Haute » en Belgique et « La Maison des Femmes x Saint-Denis » en France, qui luttent toutes les deux en faveur des femmes victimes de violences.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.