Home Culture Cinéma À VOIR: « Consent », un court-métrage qui illustre le viol conjugal

À VOIR: « Consent », un court-métrage qui illustre le viol conjugal

viol conjugal
Consent

Le viol dans un couple ça existe et ça porte un nom, le viol conjugal. « Consent » est un court-métrage qui aborde la question du consentement dans un couple. Il vient d’être récompensé par le Prix du meilleur Film Etranger au festival australien My Røde Reel.

3 minutes pour comprendre

Le viol conjugal est un thème dont on parle peu. Peut-être parce qu’il est difficile de savoir à quel moment on peut parler de viol conjugal dans un couple? Peut-être parce que peu de personnes se posent la question du consentement dans un couple? Peut-être parce qu’il est compliqué d’aborder le sujet quand on est dans une relation? Véridiques ou non, le viol conjugal est une réalité qui mérite toute notre attention.

Dans le court-métrage « Consent« , le réalisateur Florent Sabatier expose comment au sein d’un couple le viol conjugal peut s’immiscer. Manon et Arnaud, c’est monsieur et madame tout le monde. C’est un couple relativement jeune qui vient d’avoir un enfant. En rentrant d’un weekend, Arnaud a envie de faire l’amour mais Manon n’a pas envie. Elle lui dit qu’elle est trop fatiguée par la route. Il lui demande « T’as plus envie de moi? » Peu importe finalement ce que Manon pense, Arnaud a envie et il va faire en sorte d’arriver à ses fins. « Laisse moi faire, je m’occupe de tout » lance-t-il. D’autres scènes où Arnaud met la pression ou culpabilise Manon pour avoir un rapport sexuel vont se dérouler dans ce court-métrage. Autant de situations qui exposent la notion du consentement dans un couple.

Une réalité inconnue

Interrogé par Elle France, le réalisateur Florent Sabatier explique qu’il a eu des commentaires d’amis qui ne trouvaient pas le comportement de Grégory Guillotin (Arnaud dans le court-métrage) déplacé. Et c’est bien la preuve que la définition du viol conjugal n’est pas connue. Mais rappelons bien qu’il n’y a aucune règle qui dit que parce qu’on est en couple, on doit nécessairement subvenir aux envies de son partenaire. Bien au contraire, avoir une relation sexuelle alors qu’on ne veut pas, ça s’appelle un viol conjugal et c’est puni par la loi.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.