Home Culture Cinéma 8 films dont le tournage a viré à la catastrophe

8 films dont le tournage a viré à la catastrophe

Réaliser un film, et d’autant plus à Hollywood, est une entreprise colossale, qui ne se fait pas forcément sans heurts. Changements de réalisateurs à répétition, réécriture complète du script, problèmes techniques ou cascades qui tournent au drame, ces longs-métrages ont connu des tournages catastrophiques. Au point, pour certains, d’être toujours considérés comme maudits.

Leur succès est à la mesure de la calamité qu’a représenté leur tournage. D’accidents en blocages et incidents de toutes sortes, ces films ont bien failli ne jamais voir le jour.

1 / 8
The Revenant – 2015
Waterworld – 1995
Insaisissables – 2013
Poltergeist – 1982
Alien 3 – 1992
Quantum of Solace – 2008
Titanic – 1997
La trilogie Dark Knight – 2005-2012
The Revenant – 2015
The Revenant – 2015

Le film qui offrit enfin l’oscar du meilleur acteur à Leonardo DiCaprio, a été aussi apocalyptique que l’histoire du trappeur qu’il raconte. Pour un rendu aussi réaliste que possible, son réalisateur, Alejandro Gonzàlez Iñàrritu, a souhaité tourner une majorité des scènes dans des décors et lumières naturelles. Et donc en plein Canada sous les – 40 degrés. Résultat: des acteurs gelés et en hypothermie et un matériel détruit par le froid. La réalisation dû, en définitive, être exportée en direction de l’Argentine, ce qui n’empêcha pas d’accumuler encore les retards. Sans parler de l’engagement précipité et imprévu de figurants supplémentaires, faisant exploser le budget final à 135 millions de dollars. Mais, en récompense, le film hérita de 3 oscars et 3 Golden Globes. Une belle compensation pour ces mois infernaux.

Waterworld – 1995
Waterworld – 1995

25 ans après sa sortie, “Waterworld” demeure parmi les films les plus coûteux de l’histoire du cinéma. 200 millions de dollars, pour une production censée à la base… en coûter 5! Le long-métrage mettant en scène Kevin Costner dans un univers futuriste, rendu totalement maritime par le réchauffement climatique, n’a cessé de connaître des revers. Des équipes démissionnant à la réécriture du script en quatrième vitesse, en passant par des malades et des blessés, victimes de méduses, difficile pour la production de garder la tête hors de l’eau, au sens propre comme figuré. Et tout cela pour un maigre succès de 88 millions de dollars au box-office, sans parler des critiques mitigées de la presse.

Insaisissables – 2013
Insaisissables – 2013

Si l’anecdote finit bien, elle a dû provoquer quelques sueurs froids sur le coup. Le film qui fait la part belle à l’illusionnisme et qui met en scène quatre magiciens, rois du braquages, a bien failli être victime de l’un de ses tours de passe-passe. Isla Fischer y interprétait le rôle de la magicienne Henley Reeves, qui lors d’une scène effectue un numéro épique, l’amenant à se libérer de ses chaînes pour s’échapper d’une cuve remplie d’eau. Mais au moment du tournage, l’actrice ne parvenait réellement pas à les retirer et est restée bloquée sous l’eau pendant trois minutes, frôlant la noyade.

Poltergeist – 1982
Poltergeist – 1982

Nombre de longs-métrages abordant les thèmes des esprits, des fantômes ou du diable, voient leur production entourée d’une aura maléfique. Et tout accident survenant sur les plateaux ou à proximité est ainsi directement relié à la thématique du film, qu’on affirme alors être maudit. “Poltergeist” de Steven Spielberg n’échappe pas à la règle. Cancers , assassinats, étranglement, ne sont que quelques uns des faits dramatiques ayant causé la mort d’un certain nombre de personnes de l’équipe. Des hasards malheureux qui alimentent malgré tout la légende et rappellent un autre horror movie ayant connu un sort similaire. Le cultissime “Exorciste” a en effet vu son actrice principale Ellen Burstyn être blessée pendant le tournage d’une scène, le décor brûler ou encore deux acteurs morts dans le film, décédés réellement juste après.

Alien 3 – 1992
Alien 3 – 1992

La réalisation du 3ème volet de la saga mythique a tourné à l’imbroglio le plus total. Le film a en effet compté 5 réalisateurs le temps de sa production. Et a été un véritable cauchemar pour le célèbre David Fincher, dernier en date à en avoir pris les rennes et dont c’était alors le tout premier film. Lui-même renvoyé trois fois, il a bien failli arrêter le cinéma pour se limiter à la production de clips. Décors faramineux et hors de prix créés pour rien, histoire remplie d’anachronismes, scénario non terminé au moment du début des prises, puis tellement modifié que plus personne n’en connaît les tenants et aboutissants,… le tournage s’est transformé progressivement en champ de bataille. Et la célèbre scène finale voyant Ripley tomber dans les flammes tandis qu’un alien s’extraie de son corps, n’aurait même pas dû exister et n’a été qu’un ajout de dernière minute. L’originale ressemblait en effet trop à la fin de “Terminator”, sorti à la même période et un xénos y a donc été ajouté. Aujourd’hui encore “Alien 3” demeure le seul film de sa carrière dont David Fincher affirme avoir honte.

Quantum of Solace – 2008
Quantum of Solace – 2008

Dur dur d’être dans la peau de James Bond et tout autant dans son entourage. Si Daniel Craig a connu nombre de soucis lors des cinq épisodes ou il a interprété le célèbre agent secret, le pire tournage aura été celui de “Quantum of Solace”. Il s’y est coupé la pointe d’un des doigts et a dû se faire suturer le visage. Sans parler d’un grave incendie ayant ravagé le plateau et de plusieurs cascadeurs blessés lors d’accidents de voiture. Suivi d’un accueil assez froid par le public et les critiques.

Titanic – 1997
Titanic – 1997

L’iconique film de James Cameron a longtemps conservé son titre de long-métrage le plus oscarisé de tous les temps. Mais, son tournage lui, aurait pu virer au naufrage comme ce fut le cas du célèbre bateau. Lors de celui-ci, l’équipe a en effet subi une intoxication au PCP, une drogue hallucinogène, placée dans la nourriture par un technicien mécontent. Bilan: 50 personnes hospitalisées. Sans parler du caractère tyrannique de son réalisateur qui a ainsi notamment fait tourner les acteurs dans une eau à 14 degrés ayant amené Kate Winslet à attraper une pneumonie. Toute l’équipe de cascadeurs n’a pas non plus hésité à se mettre en grève pour protester face au comportement de Cameron, qui affirmait dans une interview se considérer lui-même comme “le réalisateur le plus effrayant d’Hollywood”.

La trilogie Dark Knight – 2005-2012
La trilogie Dark Knight – 2005-2012

Christopher Nolan a connu de nombreux drames sur les tournages de ses trois Batman. Un cameraman a ainsi été tué, écrasé par un arbre, lorsqu’un véhicule en pleine cascade a raté un virage. Un cascadeur est lui décédé après s’être fait renverser par un camion. Morgan Freeman, alias Lucius Fox, a été gravement blessé dans un accident de voiture, pendant la production des films. Et l’exceptionnel Heath Ledger, qui interprétait le Joker, est mort d’une overdose médicamenteuse avant la sortie du 2ème volet.

Encore une séance?