Home Culture 5 reprises sublimes de Jacques Brel qu’on écoute en boucle

5 reprises sublimes de Jacques Brel qu’on écoute en boucle

pink orange pastel background tilted white vinyl record vinyl player abstract minimal 3d rendering music technology concept; Shutterstock ID 740049193; Purchase Order: -

Ce 9 octobre, cela fait 40 ans que Jacques Brel s’en est allé atteindre l’inaccessible étoile, et pourtant, sa voix, ses textes et sa prestance fascinent toujours autant. D’autant que bon nombre d’artistes ont osé se frotter à son répertoire pour en tirer des reprises sublimes, qu’on écoute en boucle pour (re)découvrir le Grand Jacques.

1. Amsterdam – David Bowie

Cette reprise aux faux airs de choc des légendes est probablement une des plus belles covers de Brel, principalement grâce à l’émotion que Bowie apporte à son interprétation. La voix légèrement nasillarde de l’inoubliable interprète de Ziggy Stardust transforme la chanson en comptine mélancolique, qui monte progressivement en force et donne des frissons.

2. Ces gens là – Noir Désir

C’était l’époque où Bertrand Cantat était encore fréquentable, avant qu’il ne commette l’irréparable et ne devienne l’un de « ces gens-là » qu’il chante merveilleusement bien dans cette reprise. Sa voix cassée et son émotion à vif donnent à la chanson peut-être même encore plus de puissance que l’original, la reprise étant également portée par une instrumentalisation hantée qui reste longtemps en tête.

3. Au Suivant – Triggerfinger

Parce que c’est Triggerfinger, forcément, la chanson se fait ici rock et sexy, avec juste ce qu’il faut d’accent flamand et de « r » roulés pour nous faire chavirer. Le genre de reprise qui ne nous donne qu’une envie, être la suivante de celui qu’on suit, en l’occurence, ici, Ruben, le chanteur de Triggerfinger, devenu depuis un silver fox carrément irrésistible.

4. If You Go Away (Ne me quitte pas) – Emiliana Torrini

La voix sucrée d’Emiliana Torrini donne une dimension inédite à cette chanson reprise un nombre incalculable de fois, et dont on dirait bien que la version de la chanteuse islandaise est la plus réussie.

5. Bitte Geh Nicht Fort – Marlene Dietrich

Lili Marlene aussi s’est frottée à Ne me quitte pas, qu’elle interprète ici dans son allemand natal à grand renfort de violons et de piano dramatique. Le résultat est délicieusement rétro, poignant, et un hommage romantique au Grand Jacques dont les chansons de Jacky n’ont décidément de cesse d’inspirer d’autres artistes.

Bonus: La Quête, interprétée par Johnny Hallyday

Certes, avec son cuir, ses tatouages et ses cheveux décolorés, le taulier donne à ce texte sublime un petit côté kitsch. Sauf que grâce à sa voix inimitable, il lui apporte aussi énormément de puissance, et c’est très beau.

Lire aussi:
Eve Angeli prépare un album avec des reprises de Johnny Hallyday et on craint le pire
Joseph Gordon-Levitt chante Brel
Un jeune autiste fait pleurer internet avec cette reprise d’Hallelujah

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.