Home Concours Start-Up JUDE STUDIO: Aude a créé son propre e-shop de vêtements!
PUBLICITÉ

JUDE STUDIO: Aude a créé son propre e-shop de vêtements!

C’est après un voyage à New York qu’Aude décide de se lancer et de créer une boutique éphémère de fringues. Trois ans plus tard, son e-shop baptisé Jude Studio cartonne!

PUBLICITÉ

En 2014, Aude Storckel organise son premier pop-up store de vêtements. Trois ans plus tard, elle est à la tête de Jude Studio, un e-shop et des boutiques éphémères qui proposent une sélection très pointue de vêtements féminins. Aujourd’hui, elle crée aussi ses propres vêtements sous le nom de « Made by Jude ».

Quel a été le déclic pour lancer votre business?

« J’ai une formation de graphiste, mais j’ai toujours su que je ne voulais pas bosser devant un écran toute la journée. J’ai travaillé pour la boutique Caméléon, et plus précisément pour leur e-shop Snapstore pendant 5 ans. J’étais shooting manager, ce qui signifie que je m’occupais d’organiser de A à Z toutes les séances photos. Mais la boîte a fait faillite. Je me suis dit que c’était le moment ou jamais de lancer ma propre société. J’étais partie 4 mois à New York et ce voyage m’avait ouvert l’esprit. J’avais 25 ans et rien à perdre. »

Comment vous êtes-vous financée?

« Mes parents m’ont donné 2000 € pour m’aider à créer mon pop-up store. Cette somme m’a permis d’acheter quelques pièces – quasi rien, quand on sait qu’aujourd’hui, mon stock vaut 25.000 € – et de louer une petite boutique pendant 1 semaine… Mais la boutique a tellement marché, que la semaine, s’est transformée en mois. Ça a bêtement commencé comme ça! Je n’avais pas de plan financier, pas d’investissement… On a souvent l’impression qu’il faut beaucoup d’argent pour débuter, mais c’est faux. »

Quels ont été les moments les plus difficiles?

« Le plus dur quand on crée sa boîte, ce sont les sacrifices au niveau social. Mes proches ne comprennent pas toujours ma vie et ont parfois tendance à minimaliser ma charge de boulot. Je suis seule, je n’ai pas d’employé. Du coup, je me retrouve noyée entre l’administratif, la sélection, l’installation et l’organisation des pop-up… Je ne compte jamais mes heures. Et à minuit, je réponds encore à des mails de clientes. Seule, il faut pouvoir trouver son énergie. »

Retrouvez l’intégralité de l’interview d’Aude dans votre Flair de cette semaine.

Du blanc, de la dentelle, le t-shirt parfait et du wild ! Demain à 10h sur notre site 🍩

A post shared by JUDE Studio (@jude_studio) on

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.