Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

TPMP: l’agression sexuelle en direct qui nous choque trop

Justine Rossius
L'émission la plus polémiquée de l'année vient encore de frapper. Pendant les 35 h en direct de "Touche pas à mon poste", un chroniqueur a jugé normal d'embrasser une femme sans son consentement. La séquence fait peur (et fait vomir aussi). 

Dans "jusqu'au bout de la nuit", émission présentée par Cyril Hanona, les participants ont dû recréer l'agression de Kim Kardashian. Déjà, l'idée n'est pas très fufute, puisqu'il n'y a rien de drôle à avoir été séquestrée et ligotée, mais passons. Dans cette séquence, Jean-Michel Maire et un serrurier vont faire semblant de s'affronter pour savoir qui parviendra à sauver la fausse star de la téléréalité coincée dans la salle de bains par ses ravisseurs. C'est là que le chroniqueur d'Hanouna a commencé à négocier pour savoir s'il pouvait embrasser la jeune actrice, Soraya, qui incarnait le rôle de Kim.

 

Des refus… un baiser sur les seins

Elle refuse. Mais Jean-Michel Maire doit sans doute avoir du mal avec la notion de consentement puisqu'après s'être pris d'autres refus de la part de la principale intéressée, plonge tout dans de même tête la première dans son décolleté et l'embrasse sur la poitrine. Contre son gré et en direct. Du jamais vu.

 

 

250 plaintes déposées

Pour finir la séquence, gênante et gerbante au possible, Cyril Hanouna a demandé à son chroniqueur de s'excuser en lui expliquant que son geste était déplacé. Ce qu'a fait Maire. Mais les excuses arrivent bien trop tard. Les téléspectateurs ont été nombreux a exprimer leur énervement, certains interpellant la CSA (le Conseil supérieur de l'Audiovisuel). En tout, plus de 250 plaintes ont été posées. Espérons que celles-ci permettent de mettre le holà à cette émission poubelle.

 

Plus lourd, tu meurs

En tant que femmes, on ne peut qu'être choquée d'avoir vu cette scène à la télévision. Parce qu'on sait que ce n'est pas anecdotique. Que ce n'est pas drôle non plus. Les gros lourdos qui pensent qu'une femme DOIT accepter leurs baisers et leurs avances, surtout quand elle porte un décolleté, on connaît. Ça a même donné lieu à des drames. Le harcèlement sexuel est un vrai problème de société. Et Cyril Hanouna et toute sa clique n'ont pas l'air de saisir la gravité de leurs propos et de leurs gestes. En tant que média, ils devraient peut-être penser à s'équiper de jugeote. Et à laisser leur machisme au moins de l'autre côté de la caméra.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires