Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Facebook Tero

ON A TESTÉ: Tero, adresse atypique et subtile

Barbara Wesoly

Franchir les portes de Tero, c’est se préparer à une expérience culinaire à part. Si elle prône une cuisine saine et de saison, l’enseigne est surtout l’occasion de découvrir un monde de saveurs jusqu’ici inconnu.

De la ferme à l’assiette. Tel est le concept derrière Tero, développé d’abord via un restaurant ouvert à Bierges en 2014 puis exporté en une deuxième adresse sur Bruxelles. N’imaginez pas pour autant que le lieu joue de simplicité en laissant ses aliments sains et respectueux du corps et de la planète, parler pour lui. Tero, est un festival de goûts et une véritable expérimentation gastronomique, tout en finesse et en surprises.

Nous avons eu l’occasion de franchir les portes de l’enseigne bruxelloise pour y découvrir leur formule du soir, à savoir des petits plats, froids et chauds, destinés à être grignotés et ou partagés. Les produits étant majoritairement issus de la ferme de l’enseigne et de producteurs locaux, ils changent en fonction des saisons. Et s’ils raviront les végétariens, qui ne manqueront pas d’options, les carnivores et férus de poisson pourront également y trouver leur bonheur.

Une explosion de saveurs

Nous avons opté pour le houmous du moment et zaatar maison, ainsi que la burrata belge, pesto de roquette, focaccia sans gluten à l’olive de Kalamata en version froide. Niveau plat chaud, nous sommes partis à la découverte des poireaux basse t°, sauce goma dare au sésame noir, gomasio au riz soufflé, ricotta, champignons pieds de mouton avec navet boule d’or grillé, sauce toum, œuf basse t° avec gnocchis de vitelotte, condiment de betterave jaune et curcuma et enfin pak choi crème cajou à la citronnelle, livèche, citron caviar, gomasio cacahuète. Avant de craquer pour une poire pochée au romarin, granola à l’orange confite, mousse citronnée

Et ce fut juste un dépaysement culinaire total, du début à la fin. Les assiettes semblent de prime abord petites et l’on craint d’avoir faim, même après cinq petits plats, mais c’est une erreur. Chaque saveur est distillée dans sa juste quantité pour tout à la fois rassasier et exploser en sensations et saveurs en bouche. On regretterait presque d’en avoir commandé plusieurs, tant chacune est puissante en goût et mérite d’être savourée. On ne peut que vivement conseiller de prendre son temps et de ne pas enchaîner les plats trop vite. D’autant que le lieu, magnifié par une structure héliocentrique autour d’un bar massif, invite à la détente et à s’offrir une vraie parenthèse.

Ceux qui cherchent une adresse classique feraient mieux de passer leur chemin, tant Tero doit se vivre comme une expérimentation, mais de notre côté, on ne regrette clairement pas d’avoir découvert cette pépite d’exception et l’on compte bien aller tester également sa deuxième adresse dans le Brabant wallon.

En pratique: Tero Bruxelles, 1 Rue Saint-Bernard, 1060 Bruxelles. Toutes les infos par ici.

On vous les recommande aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires