Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Deux livres que chaque femme qui veut des enfants devrait lire

Kathleen Wuyard

D’accord, la parentalité, ça s’apprend au quotidien, pas dans les livres. Mais pour préparer au mieux les femmes à la grossesse, l’accouchement et tout ce qui va avec, ces deux ouvrages jamais jugeants, parfois drôles et toujours informatifs valent vraiment le détour.


Deux livres repérés chez Mama Editions, l’éditeur fondé par Tigrane Hadengue et Michka Seeliger-Chatelain en 2000, spécialisé dans les « livres qui font du bien et qui décryptent l’ouverture des consciences allant de pair avec les rapides mutations de notre société ». Au programme pour les mamans en devenir?

D’un côté, le « Journal d’une sage femme nature », rédigé par Hélène Goninet et invitant à « accueillir la vie autrement ». Soit les mémoires d’une femme qui exerce le métier en Ardèche depuis plus de vingt ans et milite depuis les débuts de sa carrière pour un accouchement libre, car ainsi qu’elle le souligne, pour elle, « il est vital que chaque femme qui le désire puisse accueillir son enfant dans l’intimité de sa propre demeure ». Un choix qui appartient à chacune, et que cet article n’a pas la prétention de recommander, mais si l’ouvrage nous a interpellées, c’est parce qu’au travers de sa pratique, Hélène Goninet questionne le dogme autour de l’accouchement et montre qu’une autre voie est possible, qu’il s’agisse d’accoucher dans la sécurité de son foyer, donc, ou simplement d’exiger de ne pas avoir de péridurale, voire même, pourquoi pas, choisir un hôpital qui propose des accouchement dans l’eau.

Rendre le pouvoir aux futures mamans


Parce qu’au-delà de l’expérience de l’accouchement, parfois traumatique ou douloureuse vécue par la mère, celui-ci n’est pas simple non plus pour son enfant, car « avec toutes ces contractions, le bébé aussi traverse une épreuve, parallèlement à ce que vit sa mère, rappelle Hélène Goninet. Bébé se fraie un chemin comme il peut. Il a besoin de calme, de l’odeur de sa mère, de sa voix (…). Si tirer sur la tête des bébés, les extirper avec des forceps ou les mettre deux heures en couveuse est parfois nécessaire pour leur survie, combien de fois ces gestes sont-ils posés par impatience, précipitation, habitude. La naissance est déjà difficile pour les bébés, n’en rajoutons pas! ».


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Face à cette autobiographie sous forme de plaidoyer, un autre ouvrage de la collection, dont le ton est fondamentalement différent, même si son auteure, Eve Aschour, veut elle aussi rendre aux femmes une forme de confiance et de maîtrise dans leur capacité à donner la vie. Avec ses « Mémos illustrés de l’accouchement », cette graphiste de formation qui a changé de vie à la naissance de son fils livre 170 fiches pratiques, allant de l’alimentation avant/durant la grossesse aux exercices du périnée en passant par la gestion des contractions, la péridurale ou encore la question fatidique pour nombre de jeunes mamans: comment savoir si bébé tête bien.

Des questions auxquelles elle apporte des réponses illustrées de manière limpide, pour offrir un guide aussi pratique que simple d’utilisation… salué par Hélène Goninet elle-même, qui rappelle, rieuse, que « oui, les bébés savent naître et les femmes savent accoucher, la plupart du temps, si on les laisse rire, danser et manger du chocolat quand elles en ont envie! ». Vous voilà mises au parfum – et pour découvrir ces deux livres ainsi que les autres ouvrages de Mama Editions, qui s’intéressent, entre autres, au chamanisme ou à la spiritualité et s’adressent aux « aventuriers de la conscience », c’est par ici.

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires