Home Culture Télévision L’amour est dans le pré: la productrice de l’émission réagit à l’incident...

L’amour est dans le pré: la productrice de l’émission réagit à l’incident entre les deux taureaux

Si vous avez regardé « L’amour est dans le pré » ce mardi soir, une scène vous a peut-être interpellé. On y voit Sabine, l’une des prétendantes de Fabrice, horrifiée par le comportement de l’agriculteur qui, pour séparer deux taureaux qui se battaient, a utilisé une fourche…

La production a choisi de ne pas censurer cette scène mais simplement d’ajouter la signalétique « interdit au moins de 12 ans ». Sabine, ainsi que plusieurs internautes, crient à la maltraitance animale. Anne Franck, la productrice de l’émission, nous explique ce qui s’est réellement passé.

Pourquoi les deux taureaux étaient-ils dans la même prairie?

« Ils étaient dans deux prairies différentes, mais le plus jeune taureau a passé la clôture et a attaqué le plus âgé (Harem). »

Pourquoi les taureaux se battent-ils ?

« Harem défend son troupeau contre le taureau qui l’attaque et qui voudrait s’approprier le taureau. Comme deux cerfs qui se battent pour une biche à la saison des amours. »

Fabrice s’est exposé lui-même au risque d’être blessé. »

Fallait-il intervenir ?

« Quand deux personnes se battent, on a deux options : les laisser gérer leur problème (mais on ne sait pas jusqu’où ça peut dégénérer et le plus faible est à la merci du plus fort) ou les séparer. C’est la question que se posait Fabrice. Ne pas intervenir exposait les taureaux à des blessures importantes, allant jusqu’à la patte cassée, l’hémorragie interne, voire la mort. Fabrice a donc pris la bonne décision en intervenant pour les séparer parce qu’ils auraient pu se faire extrêmement mal. Mais pour le faire, il s’exposait lui-même au risque d’être blessé… »

Pourquoi Fabrice a-t-il attaché son taureau dans l’étable, laissant ainsi la possibilité à l’autre de continuer de l’attaquer ?

« Ne parvenant pas à les séparer dans le pré, Fabrice voulait faire remonter le taureau le plus docile, Harem, à l’étable. C’était la solution la plus simple pour les séparer: l’autre taureau serait resté dans le pré. Mais le taureau qui attaquait Harem l’a suivi…Fabrice a alors essayé de les faire entrer dans deux boxes séparés dans l’étable, mais sans succès. Le plus jeune taureau suivait toujours Harem de près. Les deux taureaux se retrouvant dans un même box, la situation devenait compliquée pour Fabrice. Il ne pouvait pas les séparer tant qu’ils restaient tous les deux libres de leurs mouvements, et c’est pour ça qu’il en a attaché un. Celui qui était le plus facile à attacher était Harem. »

Le cuir chez les bovins est épais. Cela ne l’a pas blessé. »

Pourquoi Fabrice prend-il une fourche ?

« Fabrice a d’abord essayé d’écarter le plus jeune taureau avec un bâton (pour le dissuader d’attaquer Harem, pas pour lui faire mal). Mais comme il n’y arrivait pas, il a pris une fourche et a piqué (légèrement) le cuir de l’animal. Le cuir, chez les bovins est épais. Cela ne l’a pas blessé (on voit d’ailleurs que le taureau est assez insensible), c’était juste pour lui donner une sensation de picotement désagréable et l’encourager à partir. Si Fabrice a fait cela, c’était pour défendre Harem (que l’autre taureau a blessé) et faire partir ce dernier. »

Les deux taureaux sont aujourd’hui en pleine forme. »

Comment vont les deux taureaux? 

« Harem a un peu tiré la langue, d’essoufflement, et était légèrement blessé au flanc (un peu comme si on avait des égratignures). Le plus jeune taureau est retourné au pré, et n’avait rien. Harem s’est vite remis. Deux jours après, il était complètement rétabli. Les deux taureaux sont aujourd’hui en pleine forme. »

Fabrice a-t-il pris des risques ?

« Oui. En entrant dans la prairie, et en entrant dans le box, Fabrice a pris des risques pour lui-même. Un mouvement incontrôlé d’un taureau aurait pu le blesser, ou un taureau aurait pu se détourner de l’autre et se retourner sur Fabrice. Il a pris des risques, de manière calculée, en privilégiant la façon de faire la moins risquée. Manipuler des taureaux de cette taille (Harem pèse 1.300 kg et l’autre taureau un peu plus de 1000 kg) n’est jamais sans risque. Chaque année, des agriculteurs sont blessés par leurs taureaux, et il y a même régulièrement des accidents mortels. Etre éleveur est loin d’être un métier de tout repos et sans risque. »

Pourquoi avoir montré cette séquence aux téléspectateurs?

« Elle s’est déroulée sous nos yeux. Alertés par Sabine qui a vu qu’il se passait quelque chose et qui a demandé à Fabrice d’intervenir, l’équipe a simplement suivi et filmé ce qui se passait. Nous ne pouvions pas aider Fabrice: ses taureaux sont habitués à lui seul, et lui seul savait comment agir. Nous nous sommes tenus le plus calmement possible à l’écart, prêts à l’aider au besoin et « sous ses ordres ».
Puisque cette séquence existait, il nous paraissait important de la montrer pour rappeler qu’un taureau aussi paisible soit-il reste un animal imprévisible et que le métier d’éleveur demande énormément de sang froid, de courage et n’est pas sans risques. »

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.